Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ce blog a été créé le 24/10/2005 et mis à jour en 2017.

Rechercher

29 juillet 2011 5 29 /07 /juillet /2011 20:48

 

 Notation des films (page 15)

 

Pacific Rim {2013}: 08 - 13 - 19 - 14 =  13.5 / 20 (Des robots affrontent des monstres sortis d'une faille espace-temporelle...OK, on ne transcendera pas le sujet, mais niveau action, c'est titanesque et on n'est pas floué sur le film annoncé. Par contre niveau personnages, on s'y attache moins que dans -les premiers- Transformers par exemple).

 

Paddington {2014}: 10 - 10 - 17 - 08 =  11.25 / 20 (Un film quand même destiné aux plus jeunes, avec la dose classique de bonne grosse comédie démonstrative et aux bons sentiments sirupeux mais c'est globalement très mignon et bien construit).

 

Pandorum {2008}: 12 - 16 - 16 - 16 =  15 / 20 (Bonne surprise pour un film qui, sans réinventer le genre, emploie son énergie dans les décors et la tension plutôt que de sacrifier tout ça pour un ensemble d'acteurs plus chers mais pas forcément meilleurs; Ça vaut bien un Event Horizon, bien joué!).

 

Panic Room {2002}: 11 - 17 - 19 - 16 = 15.75 / 20 (Incroyable ce que Fincher fait d'une histoire vraiment inintéressante à la base; une leçon magistrale de cinéma, le film de chevet des étudiants en cinéma!).

 

Papa {2005}: 03 - 10 - 13 - 13 = 9.75 / 20 (Maurice Barthélémy décrit une belle relation père-fils [avec une spontanéité qui compense le niveau d'acteur]...MAIS il ne se passe absolument rien : il manque un objectif, une évolution des personnages...quelque chose qui donne un peu de matière au film.).

 

Paranoïak{2007}: 14 - 13 - 14 - 14 = 13.75 / 20 (Le film se base sur la même idée que "Fenêtre sur cour" d'Hitchcock [sans être un "remake" cependant] avec en plus la bonne idée de justifier l'unité de lieu par le bracelet de détention. Même avec une saveur de "film pour ado", le jeu des acteurs est excellent et le suspens tient parfaitement le spectateur).

 

Par Accident {2015}: 13 - 13 - 13 - 12 = 12.75 / 20 (En dehors du fait que j'y ai fait de la figuration [ce qui devrait suffire à en faire un chef d'oeuvre ^^], c'est un petit film français dans la moyenne, avec une histoire simple mais couvrant divers thèmes comme l'immigration et le quotidien sans papier, les petits boulots, la culpabilité, la confiance...).

 

Paranormal Activity {2009}: 06 - 02 - 00 - 13 = 5.25 / 20 (Mais que vient faire un "film d'étudiant en cinéma" au mieux prometteur sur les écrans de cinéma? Une caméra, 2 acteurs qui se filment, rien à voir avec le talent de Rec. NUL).

 

Paranormal Activity 3 {2011}: 05 - 02 - 01 - 10 = 4.5 / 20 ("Oups, I did it again"...j'ai voulu retenter mais rien, à faire, la franchise a beau être connue c'est d'une nullité totale et incontestable; et il y a 6 opus comme ça?! C'est prodigieux... Je note : ne plus tenter l'un de ces films!).

 

Paris {2008}: 11 - 15 - 16 - 17 = 14.75 / 20 (C'est vraiment dommage que l'ensemble n'ait pas vraiment de but et de vraie constructions entre les différentes tranches de vie. Car Cédric Klapish nous régale comme d'habitude par son casting et sa direction d'acteur (Juliette Binoche particulièrement touchante, Romain Duris grave et élégant) et ses choix musicaux recherchés.Si c'est juste pour montrer un Paris carte-postale, Amélie Poulain y ajoutait une histoire plus enthousiasmante...).

 

Parain (Le) - Partie I {1972}: 20 - 20 - 18 - 17 = 18.75 / 20 (Une grande histoire, un casting fabuleux et une musique intemporelle. La longueur du film se justifie par la quantité de choses présentes dans le récit qui est un cas d'école pour la qualité de sa construction).

 

Parain (Le) - Partie II {1974}: 14 - 12 - 16 - 16 = 14.5--> 13.5 / 20 (Au milieu de la trilogie, se trouve cet épisode à la construction...déstabilisante. D'un côté l'histoire qui continue d'avancer et de l'autre l'enfance de Vito. Pour moi, c'est loin d'être une réussite. Heureusement Al Pacino facine de plus en plus, mais on peine à trouver un vrai fil conducteur au récit. Et c'est d'autant plus difficile que c'est encore plus long! (3h20). Dommage malgré le plaisir d'avoir gagné De Niro au casting).

 

Parain (Le) - Partie III {1991}: 16 - 16 - 18 - 17 = 16.75 / 20 (On sent le travail pour solidifier le récit -par rapport au 2, en-dessous- et c'est payant. Cette fois Michael est (presque) parfaitement rangé et traite même avec le Vatican...mais finalement faire des affaires du côté légal n'est pas tellement plus sûr que côté gangster. Le casting a bien mûri et on bénéficie d'un Al Pacino au sommet de sa carrière, et de l'arrivée d'Andy Garcia).

 

Passagers (Les) {2009}: 05 - 05 - 15 - 13 = 9.5 / 20 (Scénario mineur dont la tentative de twist n'est qu'un artifice pour combler le vide; acteurs et réalisation agréables, mais ça s'oublie en moins de 2!).

 

Passion du Christ (La) {2004}: 07 - 03 - 15 - 14 = 9.75 --> 7 / 20 (-2.75.Qu' apporte ce film? Je n'y vois que le plaisir masochiste typiquement chrétien de s'infliger la souffrance que l'humanité mérite par ses innombrables péchés. On remue donc la cruauté humaine avec les tortures les plus extrêmes dans leur illustration...et puis c'est tout. 2h sur la souffrance de Jésus, ça n'apprend pas grand chose sur la Bible. Bonne réalisation cependant).

 

Pearl Harbor {2001}: 15 - 17 - 20 - 15 = 16.75 / 20 (Un jour ce film sera peut-être réhabilité... Déjà techniquement chaque image de chaque plan est à couper le souffle avec une musique grandiose. Le casting également correspond parfaitement au glamour apporté par ces belles histoires d'amour et d'amitié. Tant pis pour les images d'Epinal et le patriotisme, c'est logique et tellement bien fait!)

 

Persépolis {2007}: 13 - 04 - 07 = 8 / 20 (Sur la forme, on a une technique de dessin d'un autre âge. Sur le sujet, j'ai déjà beaucoup de mal à m'intéresser aux abrutis qui se tapent sur la gueule pour des raisons ethniques ou religieuses, mais en plus à part une liberté de ton qui se résume grossièrement à des femmes voilées qui disent "salope", "pute" et "bite", on a quand-même du mal à s'identifier aux personnages aux personnalités parfois cartoonesques pour cause d'humour).

 

Petits meurtres à l'anglaise {2010}: 09 - 07 - 13 - 13 = 10.5 / 20 (Le ton décalé type humour british est assez amusant, de même que voir l'acteur de Ron dans Harry Potter dans un autre registre, mais ça ne vaut pas plus qu'un moment sympathique).

 

Petit Nicolas (Le) {2009}: 15 - 12 - 12 - 09 = 12 / 20 (Bonne trame générale mais l'adaptation du livre est scolaire et parfois laborieuse; le casting adulte fonctionne parfaitement mais pas celui des enfants!!! Décors de studio aux couleurs flashy, tout droit sortis d'usine, comme les costumes).

 

Petit Prince (Le) {2015}: 14 - 15 - 15  = 14.7 / 20 (La bande annonce laissait présager d'une approche intéressante avec une poésie proche des talents de chez Pixar. C'est bien le cas. Bravo pour l'approche non linéaire du livre).

 

Petits Mouchoirs (Les) {2010}: 10 - 16 - 18 - 16 = 15 / 20 (Le film est bien un film de potes assez creux dans sa trame, mais le casting est tellement riche et la large palette de sentiments si subtilement exploitée que le vide initial prend finalement une consistance inattendue. Seule la lourde fin manque un peu de rythme).

 

Phone Game {2003}: 13 - 15 - 16 - 14 = 14.5 / 20 (15 ans plus tard ça reste un modèle du genre. Un thriller haletant autour d'une simple cabine téléphonique grâce à une belle mise en scène, du rythme et un excellent casting (même Colin Farrell dans un de ses meilleurs rôles avec le recul des années...)

 

Pianiste (Le) {2002}: 13 - 17 - 18 - 14 = 15.5 --> 16.5 / 20 (+1.Chef d'œuvre au même titre que La Liste de Schindler : un sommet de réalisme sans sacrifier la beauté de la réalisation, avec un Adrian Brody d'une justesse inouïe. Le récit échappe de plus à un manichéisme facile. Seul point faible : un casting au talent très hétérogène -en fait environ 50% n'est pas à la hauteur- ce qui montre qu'il ne faut pas négliger les seconds rôles).

 

Pina {2011} : 14 - 10 - 16 - X --> 13.3/20 (C'est forcément intéressant car nouveau dans le paysage cinématographique; j'aurais préféré plus de scénettes visuelles sans la partie hommage [comme This is It où la magie des instants de concert est coupée par des interviews]. Quant à la partie pseudo-intellectualisante de la danse contemporaine, ça me touche autant que "Carré blanc sur fonds blanc" en peinture...)

 

Pirates ! Bons à rien, Mauvais en tout {2012}: 11 -14 -14 = 13 / 20 (Plutôt sympathique; les ressorts comiques sont assez bien pensés dans l'ensemble malgré quelques gags prévisibles ou redondants par moment. La présence d'Edouard Baer est un apport indéniable en VF. Reste néanmoins inférieur à Wallace & Grosmit, Chicken Run et...évidemment les Pixar mais c'est dans le haut du panier malgré tout).

 

Pirates des Caraïbes 2 {2006}: 19 -16 -19 -18 = 18 -->17 / 20 (-1.Incroyable comment dans ce divertissement tout s'enchaîne de manière fluide, comme l'action est mêlée à l'humour et les relations entre personnages sur une musique sublime; un modèle du genre. Points faibles : Orlando Bloom et la longueur [2h20] un peu excessive).

 

Pirates des Caraïbes 4 {2011}: 15 -14 -19 -16 = 16 / 20 (Les producteurs déroulent, tout comme Johnny Depp, au risque de se caricaturer et de lasser... c'est un gentil divertissement, débarrassé des 2 acteurs agaçants des 3 premiers mais c'est toujours trop long).

 

Pirhana "3D" {2010}: 08 -08 -05 -08 = 7.25 / 20 (Passons sur l'histoire par définition basique. Les acteurs sont de médiocres [acteurs principaux] à nuls [enfants et une partie significative des figurants, ce qui foire de nombreux plans], et les effets spéciaux très inégaux. En 2D, le film est déjà nul, alors la supercherie de la fausse 3D [aucun relief, aberrations dues à la conversion], c'est vraiment la goutte d'eau de trop!).

 

Pitch Perfect = Hit Girls (The) {2013}: 12 - 10 - 14 - 14 = 12.5 / 20 (Equivalent en chanson a capella des films de danse (street/sexy dance), on y retrouve le même genre de trame simpliste. Ce qui fonctionne bien ici c'est le délire bon enfant de tout ce casting et les chansons. Ce qui ne marche pas du tout ce sont les transitions pour apporter un semblant d'histoire cohérente entre 2 morceaux de battle.Peut mieux faire!).

 

Pitch Perfect 2 {2015}: 09 -14 -14 -14 = 12.75 / 20 (J'aime toujours ce ton décapant où on s'autorise tout ce qui n'est pas politiquement correct : les femmes, les rousses, les grosses, les asiatiques.... On peut sans cesse être surpris par le changement de ton mais paradoxalement ces ruptures de ton finissent par devenir prévisibles et lassantes).

 

Pixels {2015}: 09 -14 -15 -14 = 13 / 20 (Risqué comme concept [et du même studio va venir un film sur les...émoticones...] mais c'est d'abord une comédie avec Adam Sandler et Kevin James. Heureusement l'humour est un peu moins lourd et gras que ce que je craignais, et le scénario est bien écrit finalement. Entre une comédie sympathique et une succession d'hommages amusants -jeux vidéo, SOS fantomes- il y a tout le fun nécessaire).

 

Place Beyond the Pine (The) {2013}: 10 -15 -16 -15 = 14 / 20 (Une narration originale et surprenante où le découpage en 3 parties se fait pas transmission de relai générationnel; le rythme est assez lent mais plutôt fascinant; ravi du voyage même si ce n'est pas forcément un film qui se revoit).

 

Place en Enfer (Une) {1997? auteur = Omar Epps}: 11 -14 -14 -12 = 12.75 / 20 (Le film commence comme une histoire de plus sur les noirs des ghettos, puis le camp de redressement à la Full Metal Jacket et la réinsertion sont traités de manière suffisamment sérieuses pour nous faire changer d'avis; dommage que le 1er rôle soit aussi expressif qu'une huitre).

 

Planes {2013}: 05 -10 -17 = 10.7 / 20 (Navrant et surtout DANGEREUX pour l'image de Pixar car ce film N'EST PAS une production Pixar mais une autre filiale de Disney prévue initialement pour sortir directement en vidéo. Dans ce contexte de petit film sans ambition pour enfants, rien à redire mais si on croit avoir à faire au niveau qualitatif de Cars1&2 et autres Toy Story, alors c'est un scandale absolu d'entretenir la confusion!).

 

Planète Blanche (La) {2006}: 12 -10 -08  = 10 / 20 (N'apporte rien au genre qui a bien mieux en stock. Les commentaires manquent d'explications et la musique de Bruno Coulais, novatrice à l'époque du Peuple Migrateur a un air de déjà vu ici. Qualité d'image du Blu Ray immonde, indigne du support).

 

Planète Des Singes : Les Origines (La) {2011}: 13 -17 -18 -16 = 16 / 20 (Je m'attendais pourtant à rien mais c'est un film d'une grande intelligence, avec des effets spéciaux de pointe au service d'une histoire impossible à traiter de cette façon il y a encore quelques années : l'humanité perçue dans les visages en image de synthèse est stupéfiante, talents conjoints d'Andy Serkis et des animateurs; une préquelle ENFIN justifiée, et qui du coup donne aussi envie de voir la suite traitée avec un soin égal).

 

Planète Hurlante {1996}: 14 -15 -08 -15 = 13 / 20 (Le film vu il y a plus de 10 ans m'avait laissé un très bon souvenir; avec raison sur l'histoire mais dieu que ça a vieillit au niveau technique. Casting inconnu mais de bon niveau).

 

Planète Hurlante 2 {2009}: 11 -13 -14 -12 = 12.5 / 20 (J'aurais souhaité un remake à gros budget, mais c'est juste une suite au budget "direct to DVD" : c'est tout à fait regardable même si cela n'apporte pas grand-chose; on gagne 12 ans de progrès techniques mais on perd la qualité du casting du premier).

 

Plomb dans la Tête (Du) {2013}: 05 -05 -14 -10 = 8.5 / 20 (Comment Stallone a pu s'enfoncer dans un tel bourbier de médiocrité alors que dans le même temps il a monté l'un des projets les plus ambitieux de tous les temps avec Expandables; peur de perdre le rythme? Un scénario écrit sur un bout de PQ en 10mn!).

 

Plus beau des combats {2001}: 13 -12 -16 -14 = 13.75 / 20 (Même si c'est toujours facile de s'emballer sur une victoire impossible où tout devient possible si on surmonte ses préjugés bla ba bla, ça dégouline quand même un peu trop de bons sentiments bien marqués).

 

Poings contre les murs (Les) {2014}: 10 -11 -15 -13 = 12.25 / 20 (Malgré une bonne immersion dans l'univers carcéral, le film manque terriblement et d'enjeux et de la possibilité de s'identifier au personnage principal [un psychopathe qui semble frapper au hasard]. Quand il bastonne le premier prisonnier, on pense qu'il le fait par stratégie dans un but précis mais c'est pas clair du tout. Quant à son père, il n'a pas le charisme nécessaire pour qu'il se créer une relation intéressante. Idem pour les personnages secondaires ou finalement peu se détachent, surtout chez les gardiens).

 

Point Break {1991}: 14 -14 -17 -14 = 14.75 / 20 (L'idée de mélanger un film de braqueurs avec le milieu du surf se révèle payant, d'autant que la réalisation est solide et les scènes de surf spectaculaires. Patrick Swayze est excellent. 23 ans après, le film n'a pas trop vieilli hormis la musique (un peu), les maquillages du visage de Keanu -ridicules- et autres légers détails).

 

Point Break {2015}: 13 -14 -18 -12 = 14.25 / 20 (Concentré de scènes de sports extrêmes de toute beauté, et en 3D! Certes le lien se fait sur une philosophie pseudo bouddhiste à la "mord moi l'noeud" mais si on se souvient bien l'"original" était déjà dans cette mouvance.Bref, niveau images et musique, c'est un divertissement tout à fait réussi).

 

Le Pôle Express {2004}: 16 -18 -15 -14 = 15.75 / 20 (Le meilleur conte de Noël que je connaisse; Tom Hanks à tous les étages...soit, c'est original... Musique magnifique, assez belle animation (hors personnages). Gros point faible : il manque au moins 10 ans d'avancée technologique en Motion Capture mais il faut bien des sacrifices comme ça pour faire "avancer la science").

 

Polisse {2011}: 13 -16 -14 -16 = 14.75 / 20 (Un film imparfait, mais qui possède une telle énergie et une "envie de", que l'on passe au-dessus de ses défauts, comme le regard complaisant envers Joeystar de son ex-amante scénariste/réalisatrice. Malgré le sujet dramatique, on rigole aussi énormément, plus que dans certaines comédies faites pour rire!).

 

Pompéi {2014}: 12 -07 -14 -12 = 11.25 / 20 (Le film est très moyen de façon homogène : des plans 100% numériques évidents ou effets spéciaux approximatifs , un acteur principal qui n'a qu'une seule expression à son jeu et une trame pas franchement originale qui semble issue de l’agrégation de plusieurs films catastrophes, bourrée de scènes 1000 fois vues et d'incohérences ridicules. 3D honnête mais imparfaite par moments aussi).

 

Pont des Espions (Le) {2015}: 12 -15 -18 -18 = 15.75 / 20 (Un Spielberg tout en délicatesse -en dehors de 2 ou 3 excès hollywoodiens- dans l'exposition de cette histoire passionnante dans sa progression. La carte Tom Hanks est toujours gage de sérieux, mais on découvre aussi un formidable acteur qui interprète l'espion russe).

 

Pop et le nouveau monde {2013}: 01 -02 -09 = 4 / 20 (Un bricolages d'animation où les personnages sont tous plus plats les uns que les autres avec des dialogues majoritairement composés de "gneuuu", "ouhhhh", "hein"...Animation assez pauvre mais c'est rien sans la bêtise et la simplicité extrême de l'histoire (à part copier maladroitement Le Monde de Némo).Quelle misère... 3D tout aussi insignifiante).

 

Populaire {2012}: 15 -12 -16 -13 = 14 --> 13 / 20 (-1.Le sujet est original, le couple plutôt mignon et les moyens techniques sont là pour une réalisation soignée. Agréable malgré quelques inégalités mais sans vraiment envie de le revoir).

 

Potiche {2010}: 07 -01 -12 -05= 6.25/ 20 (Certes le style est volontairement désuet et accumule les clichés d'une époque révolue dont mon jeune âge ne me permet pas d'être nostalgique, mais le jeu d'acteurs façon [mauvais] théâtre finit de me rebuter).

 

Pour une nuit {1997}: 07 - 09 - 09 -14 =  9.75/ 20 (Une petite bluette assez cousue de fil blanc où Snipes change du style habituel. Mais rien de bien mémorable...en dehors du petit rôle de Robert Downey Jr en homosexuel malade du sida, artificiellement intégré dans ce film sans intérêt malheureusement).

 

Pour une poignée de dollars {1964}: 08 - 06 - 12 -09 =  8.75/ 20 (50 ans. C'est difficile quand on n'est pas de cette génération : les bruitages absurdes, les cascades qui apparaissent burelesques... Même l'image du Blu-Ray reste pâlotte. Et puis niveau histoire, méchants contre méchants avec des femmes en silhouette.Vu pour la culture, mais vraiment pas mon style).

 

Pour quelques dollars de plus {1965}: 14 - 12 - 15 -12 =  13.25/ 20 (Quand on vient de voir "Pour une poignée de dollars", il est évident que sa "suite" a permis à Sergio Leone  d'exploiter de manière bien plus confortable les idées qu'il a introduites dans le 1er. L'histoire est plus développée, les personnages aussi, on joue beaucoup plus avec les accessoires (cigares, chapeau...) et on va plus loin dans le style de cadrage. Pour un amateur de western -dont je ne fais hélas pas partie- on s'approche probablement du chef d'oeuvre).

 

Power Rangers {2017}: 09 - 13 - 14 -14 =  13.5/ 20 (+1.La sauce prend malgré un casting de jeunes inconnus car la présentation des personnages les rend attachants. La seconde partie est néanmoins très conventionnelle et malgré le clin d'œil on est en dessous de la saga Transformers. Divertissement honorable qui revient de loin vu la série d'origine.).

 

 

 

Predators {2010}: 15 -13 -15 -16 = 14.75 / 20 (Enfin une putain de bonne idée de scénario pour cette franchise au potentiel limité et un casting de premier choix! Bon, il commence de façon bien plus prometteuse que ce qu'il constitue au final mais c'est un magnifique dépoussiérage. Bravo!).

 

Predestination {2014}: 15 -13 -18 -16 = 15.5 --> 14.5 / 20 (-1.Aussi sublime que Daybreakers réalisés par le même duo de frères Spierig. L'histoire est intriguante, mais il est facile de se perdre; et finalement comme on ne sait pas si l'histoire montrée depuis le début est une conséquence ou une cause, tout cela est peut-être résumé par l'histoire de la poule et de l'oeuf à laquelle il est d’ailleurs fais allusion. Pas sûr d'avoir tout compris, dommage).

 

Premier Cri (Le) {2010}: 15 -13 -11 = 13 --> 12 / 20 (-1. L'idée est excellente d'utiliser la naissance pour introduire différentes cultures; ce qui me choque, c'est que ça se baptise "cinéma" alors que ce n'est qu'un documentaire assez bien fait. Rien à voir avec des moyens de type "Peuple Migrateur" et autres par exemple).

 

Première Etoile (La) {2009}: 13 - 05 -10 - 07 = 8.75 / 20 (En cinéma, ça ne la vaudra même pas la première étoile : téléfilm maladroit bourré de clichés et même pas drôle; sans intérêt).

 

Premier jour du reste de ta vie (Le) {2008}: 14 - 13 -18 - 14 = 14.75 --> 13 / 20 (Objectivement ce film a tout pour lui, notamment un casting sympathique et une réalisation remarquable. Mais au final, si j'ai suivi sans déplaisir cette famille qui évolue dans le temps, à aucun moment je n'ai été bouleversé par cette succession scolaire de situations).

 

Prémonitions {2015}: 12 - 10 -13 - 13 =  12 / 20 (Quand un film se permet d'utiliser le paranormal dans son intrigue, il est plus facile de créer du suspens en faisant abstraction des limitations du réel. Mais pour être réussi, il faut malgré tout une fin satisfaisante, ce qui manque ici. et Anthony Hopkins et Colin Farrell ne nous montrent pas un jeu particulièrement original non plus (c'est ennuyeux pour le plus jeune qui semble déjà avoir passé le top de sa carrière...)

 

Prénom (Le) {2012}: 16 - 17 -14 - 14 = 15.25 / 20 (Ca a les avantages et inconvénients d'une pièce de théâtre : très bien écrit et travaillé mais un poil mécanique [et la narration a un fort parfum d'Amélie Poulain!]. Malgré tout c'est à la fois très drôle et ça soulève aussi plein de vrais sujets dans lesquels on se retrouve).

 

Président {2006}: 14 -15 -19 -13 = 15.25-->14.25 / 20 (-->soustraction d'1 point car l'histoire n'a que le temps d'effleurer les sujets politiques au privilège des personnages. Un écrin à la hauteur du prestige de son sujet; petite faiblesse sur le jeu de certains acteurs : phrasé de Dupontel (mais prestation générale crédible) et en particulier le petit rôle de la juge).

 

Prestige (Le) {2006}: 15 -17 -18 -18 = 17 / 20 (Le film porte parfaitement son nom : un casting prestigieux sur un scénario original qui allie de manière subtile l'univers de la prestidigitation et le surnaturel -magie- sur fonds historique, c'est d'une intelligence inouïe!).

 

Présumé innocent {1990}: 14 -13 -13 -14 = 15.25-->13.5 / 20 (Film de procès au suspens intéressant même si le film a vieilli [la musique en particulier...] et si Harrison Ford est monolithique).

 

Présumé coupable {2010}: 16 -13 -16 -15 = 15 / 20 (Voilà un scénario particulièrement original même si le film reste toutefois classique dans sa forme. Les acteurs sont plutôt bons, et Michael Douglas toujours égal à lui-même. C'est mieux que prévu.).

 

Prête-moi ta main {2006}: 12 - 15 -15 - 13 = 13.75 / 20 (En dépit d'une histoire dont on devine dès le début la trame globale, de quelques rares répliques non corrigées [quel problème du sucre pour quelqu'un qui a du cholestérol?], d'un Alain Chabat au jeu assez moyen et pas assez crédible pour faire chavirer Charlotte, on passe un excellent moment grâce au sérieux de la construction et à l'énergie mise par toute l'équipe).

 

Prince à New York (Un) {1988}: 09 -06 -13 -08 = 9 / 20 (Une grossière comédie centrée sur Eddie Murphy qui est sympathique même s'il a 1 seule expression; mais c'est déjà bien mieux que le jeu ultra démodé se son acolyte ou de sa petite amie. Evidemment l'ensemble est cousu de fil blanc et à part l'idée de départ, les points positifs sont bien durs à trouver).

 

Prince of Persia {2010}: 15 -13 -13 -13 = 13.5 / 20 (Déception par rapport à la richesse du sujet initial et aux moyens du producteur de Pirates des Caraïbes; agréable malgré tout).

 

Princesse et la Grenouille (La) {2010}: 06 -12 -14  = 10.7 --> 12.7 / 20 (+2.C'est d'une part l'un des plus beau Disney niveau visuels, mais l'histoire n'invente rien et reste trop classique, les chansons sont médiocres, bref, même produit par Lasseter, c'est pas aussi appréciable par les plus de 12 ans qu'un Pixar...).

 

Prison Break {2005 - 2008}: 15 -17 -16 - 16  = 16 / 20 (Une des premières séries dont la qualité pouvait se comparer à du cinéma avec 24H; scénario original, excellent casting, budget confortable, c'est vraiment une des rares entrées que je fais dans l'univers des séries; Saison1 excellente, Saison2 curieusement du même niveau même si les enjeux sont différents et malheureusement Saison3 ratée, que ce soit l'essoufflement du concept ou la mort entraînée par la grève des scénaristes. Pas encore vu la 4).

 

Prisoners {2013}: 12 -16 -17 - 16  = 15.25 / 20 (Un des points clés d'un film, c'est le rythme. Ici c'est parfait et la dimension psychologique de chaque personnage a le temps d'être développée. Les acteurs -hors enfants!- sont fabuleux, en particulier Jake Gyllenhaal qui incarne à 100% son personnage. Alors certes ce n'est qu'un thriller sur un enlèvement, mais la réunion de talents permet de hausser cette base classique au plus haut).

 

Prix à Payer (Le) {2007}: 13 -10 -12 -13 = 12 / 20 (C'est très léger, mais pour une fois qu'un film défend exclusivement les hommes, ça change un peu!).

 

Prix de la Loyauté (Le) {2008}: 09 -05 -12 -15 = 10.25 --> 12 / 20 (Histoire de ripoux vraiment classique, et présentée en plus de manière très confuse pendant la moitié du film [on ne comprend ni quel rôle ont les personnages, ni les enjeux]; l'affiche présente ce qu'il y a de mieux : les 2 acteurs...).

 

Profession Profilers {2005}: 15 -13 -08 -12 = 12 / 20 (Ce genre de film a toujours un fort potentiel : parmi les fausses pistes, le spectateur ne peut s'empêcher d'avoir une idée sur l'identité du tueur. Il y a bien tout ça et même une bonne idée de départ (épreuve de qualification de jeunes profilers). Malheureusement ce schéma est reproduit dans tous ses clichés sans aucune espèce d'inventivité, le casting ne brille pas tellement et on a un montage et des chorégraphies de combat totalement risibles).

 

Profs (Les) {2013}: 14 -11 -13 -06 = 11 / 20 (L'un des films au box-office le plus injustifié depuis longtemps [près de 4 millions!]. On a pourtant une trame scénaristique très bien écrite sur un sujet peu original mais porteur. Le gros problème ici concerne surtout l'équipe dont les acteurs : PEF et Kev Adams en tête mais l'ensemble des étudiant est d'un niveau d'acteur aussi médiocre que leur niveau scolaire dans le film).

 

Programmé pour Tuer {1996}: 07 -05 -07 -12 = 7.75 / 20 (Le futur a rarement été décrit de manière aussi ringarde! Par ailleurs l'histoire est nulle et Russel Crowe d'un ridicule magistral! C'est dans ce genre de navet qu'on voit que Denzel Washington est l'un des meilleurs acteurs du monde, seul élément digne de ce bourbier).

 

Proie (La) {2011} : 13 - 16 - 16 - 13 = 14.5/20 (Un thriller français du niveau des meilleurs thrillers américains! L'histoire reste assez classique mais tout est tellement bien fait et Dupontel impeccable qu'on passe un excellent moment. Inconvénient : sachant la fin, un 2e visionnage est superflu).

 

Prometheus {2012} : 12 - 13 - 19 - 14 = 14.5/20 (Visuellement c'est magnifique, 3D comprise; la liaison avec Alien est relativement assurée même si la logique de certaines choses est peu évidente. Mais niveau histoire et bestiaire, c'est vraiment pas à la hauteur d'un Alien. Dommage, il y avait un potentiel de chef d'œuvre!).

 

Prophète (Un) {2010} : 14 - 16 - 16 - 18 = 16/20 (Sous une apparente simplicité -film de prison- ce film se détache grâce à une bonne progression de l'histoire et un casting parfaitement crédible jusque dans les seconds rôles, avec un Niels Arestrup d'un charisme impressionnant en duo avec Tahar Rahim qui transcrit parfaitement la complexité de son personnage).

 

PS : I love you {2008} : 14 - 11 - 13 - 13 = 12.75/20 (C'est très long à démarrer et dans la durée on est constamment sur un ton cul-cul avec des personnages qui sourissent béatement ou réagissent de manière stéréotypée. Une comédie à la délicatesse d'éléphant.).

 

Puerto Vallarta Squeeze {2009} : 05 - 06 - 13 - 13 = 9.25 --> 8.25/20 (-1.Un film d'une gentillette banalité embarquant quand-même Scott Glenn et une pincée d'Harvey Keitel; inutile).

 

Pulp Fiction {1994}: 07 - 13 - 17 - 19  = 14 / 20 (Le film tient bien plus par son riche casting que par son scénario; il est juste basé sur le plaisir qu'on prend avec les personnages, et bien foutu. Mais l'aspect "culte" m'échappe complètement...).

 

Pulsions {1981}: 14 - 09 - 12 - 13  = 12 / 20 (Un thriller sous influence Hitchcockienne évidente. Même 20 ans après Psychose, le film accuse par contre ses 35 ans avec des plans ou scènes trop longs comme la scène du musée, certains effets de réalisation passés [surimpression d'une scène passée] ou le réalisme des maquillages dans les scènes de meurtre. Même si je peux imaginer son statut de "chef d'oeuvre" de son époque).

 

Pumping Iron {1997}: 15.5 / 20 (Le documentaire de référence sur le culturisme; il se dégage de Scharzenegger un charisme inégalable, ainsi qu'une grande intelligence, quoiqu'en pense les personnes qui ne le connaissent pas. On voit des valeurs absentes des autres discipline comme un vrai respect voire une complicité).

 

Punisher {2004}: 05 - 13 - 14 - 12 =11 -->12 / 20 (+1, c'est pas si ennuyeux. C'est pas totalement nul, mais c'est juste l'histoire d'un mec dont on tue sa famille et qui revient pour se venger; l'acteur est assez charismatique mais sous-employé, les méchants sont bêtement méchants et puis voilà...).

 

Push {2009}: 14 - 14 - 16 - 16 = 15 / 20 (Parce que chacun a le droit de proposer sa version des "X-Men", parce qu'il y a une histoire assez travaillée, une réalisation stylée, un bon casting avec au moins la meilleure jeune actrice de tous les temps -Dakota Fanning- qui fascine toujours autant, ce film mérite l'intérêt).

 

Published by ***Christophe*** - dans Cinéma
commenter cet article

commentaires