Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Ce blog a été créé le 24/10/2005 et mis à jour en 2017.

Rechercher

29 juillet 2011 5 29 /07 /juillet /2011 20:48

 

 Notation des films (page 16)

 

Que justice soit faite {2009}: 08 - 12 - 15 - 15 = 12.5 -->13.5 / 20 (+1.Tout en n'ayant aucune finesse dans le script ainsi qu'une morale plus que douteuse [un père de famille qu'on énerve va déclencher une guerre contre la ville entière à lui seul au mépris de toute vraisemblance], on reste malgré tout assez accroché par la partie thriller le duel d'acteurs).

 

Quelque chose à te dire {2009}: 12 - 06 - 08 - 06 =8 -->6 / 20 (Cela a tout de l'allure d'un téléfilm. Réalisation quelconque, jeu d'acteur catastrophique [normal pour Mathilde Seigner et Charlotte Rampling] sauf Olivier Marchal et Pascal Elbe. Rien à en dire!).

 

Qu'est-ce qu'on a fait au Bon Dieu? {2014}: 14 - 11 - 13 - 08 = 11.5 / 20 (La bande annonce décrivait donc parfaitement le film comme je le craignais : un condensé artificiel et indigeste de tous les clichés sur le racisme, avec des acteurs qui surjouent quasiment tous. Parfois amusant, mais ça ne vaut pas 7 millions de spectateurs!).

 

Rabbi Jacob (Les Aventures de) {1973}: 16 - 14 - 12 - 10 = 10.5 --> 13 / 20 (Seule la performance de Louis De Funes et la musique de Vladimir Cosma traversent l'épreuve du temps : jeu d'acteur comme réalisation à la zoom/dézoom sont complètement dépassés. Plusieurs scènes cultes restent éternelles).

 

Radin {2016}: 13 - 11 - 14 - 13 = 12.75 / 20 (Comédie assez mineure avec un schéma simplissime et sans grands éclats de rire à la clé, mais le rythme est là).

 

Radiostars {2012}: 14 - 14 - 15 - 14 = 14.5 / 20 (Bingo! Quand dans le même temps le Marsupilami au budget 100 fois plus gros peine à nous faire sourire, cette troupe d'animateurs radios emmenés par un étonnamment bon Clovis Cornillac ainsi que le comique Manu Payet nous font passer un très bon moment; et contrairement à d'autres films, ici la vulgarité est drôle).

 

Rafle (La) {2010}: 08 - 10 - 14 - 13 = 11.25 / 20 (Le malheur de ce film c'est de ne rien apporter aux divers chef d'oeuvres existants sur le sujet : visuellement c'est à la hauteur, mais l'écriture est maladroite et il manque une véritable histoire dans l'histoire, ce qui donne une allure de téléfilm renforcée par des seconds rôles inégaux et mal dirigés [en plus des enfants]. Bonne surprise de Jean Réno mais oubliable!).

 

Rage au ventre (La) {2015}: 08 - 14 - 14 - 14 = 12.25 --> 13.25 / 20 (+1.Raging Bull, Rocky, Ali, Million Dollars Baby ont chacun marqué l'histoire des films de boxe. Celui-ci renforce la carrière de Jake Gyllenhaal en ajoutant une nouvelle facette à son immense talent que l'on connaît déjà mais l'ensemble est sans grande originalité).

 

Raid (The) {2012}: 05 - 11 - 18 - 14 = 12 / 20 (C'est un film de "pure action", comprenez par là qu'on ne s’embarrassera donc pas d'une histoire digne de ce nom. Ceci étant dit, même peu friand du genre, j'avoue n'avoir jamais vu un film de Kung Fu aussi bien réalisé, les chorégraphies étant également parfaitement exécutées). 

 

Raiponce {2010}: 11 - 14 - 17 = 14 / 20 (J'adore : le cheval, la séquence où Raiponce enferme Flynn dans l'armoire et le générique de fin : génial; pour le reste, c'est assez agréable, mais entre un Disney moyen et un PIXAR. La 3D apporte un vrai plus comme dans tout film d'animation désormais).

 

Raisons d'Etat - The Good Shepherd {2007}: 15 - 13 - 16 - 18 = 15.5 --> 14.5 / 20 (-1.C'est très structuré, très bien joué, très (trop?) bien éclairé...mais surtout très lent et très long [2h40]. Je dirais que c'est un bon film mais qu'il faut du courage pour s'y mettre).

 

Rapt {2009}: 13 - 15 - 18 - 18 =  16 / 20 (Un prise d'otage des spectateurs réalisée avec brio; Idée pourtant classique à la base mais parfaitement exécutée, même si un peu trop long mais il n'y a rien à couper. Yvan Attal impeccable).

 

Ratatouille {2007}: 17 - 20 - 19  =  18.7 / 20 (Le meilleur Pixar depuis Toy Story : une merveille à tous les points de vue! Note : conversion 3D moins bonne que Némo ou Toy Story, pourtant plus vieux).

 

Ray {2005}: 13 - 16 - 15 - 17 = 15.25 / 20 (Jamie Foxx confirme son exceptionnel talent d'acteur [et quelle ressemblance!] en ajoutant celui de musicien [il chante vraiment et joue du piano depuis l'âge de 3 ans!!]. Les 2h30 du films sont tellement remplis qu'il n'y a aucune longueur et l'équilibre entre biographie et musique avec découverte du parcours musical est excellent)

 

Reader (The) {2009}: 13 - 15 - 17 - 17 = 15.5 / 20 (Partie1 : Kate Winslet impressionne comme jamais dans ce personnage trouble et torturé, mais on se demande où veut en venir le film; partie2 : la partie procès relance l'intérêt; partie3 : le puzzle prend forme et le film devient très émouvant. Kate remporte avec évidence l'Oscar le plus mérité de sa carrière).

 

Real Steel {2011}: 07 - 14 - 16 - 15 = 13 / 20 (Techniquement c'est fabuleux; dans le concept, on mélange robots, Rocky, histoire d'un fils et son père; la sauce a du mal à prendre au début, mais l'énergie des combats et l'énergie de Hugh Jackman haussent le niveau au-dessus des -faibles- attentes).

 

Rebelle {2012}: 06 - 13 - 16 = 11.7 --> 12.7 / 20 (+1.Un seul niveau de lecture pour ce Pixar qui n'en a que le nom tellement c'est du Disney d'un classicisme décevant de la part d'un studio aussi prestigieux; ça reste agréable mais on a clairement changé de catégories...).

 

Rec {2008}: 13 - 16 - 18 - 19 = 16.5 / 20 (Excellente surprise : contrairement à Blair Witch [initiateur mais sans scénario] ou Cloverfield [intérêt égal à Godzilla avec effet Balir Witch idiot], là, l'utilisation de la caméra à l'épaule est non seulement justifiée mais employée de façon optimale tout comme le son en plus. Et ça fait peur. Bravo!! Les  acteurs espagnols sont tous criants de réalisme, on croirait réellement un documentaire, c'est fantastique!).

 

Rec 2 {2009}: 08 - 10 - 07 - 07 = 8 / 20 (L'exact opposé du premier. Tout est loupé, comme ça au moins c'est pas compliqué; sauf une petite idée sur les 10% finaux mais ça ne suffit pas).

 

Rec 3 {2012}: 04 - 06 - 05 - 05 = 5 / 20 (Alors ici, créativité 0 -si, si, pire que le 2- alors du coup, on tente le guignolesque assumé. Ça aurait peut-être pu être une idée -j'ai pas dit bonne- mais c'est nullissime).

 

Red {2010}: 08 - 15 - 14 - 15 = 13 / 20 (Petite comédie d'action sans prétention et sympathique; le genre qui s'oublie vite, mais un casting intéressant même si Malkovich en fait toujours des tonnes).

 

Red2 {2013}: 13 - 15 - 16 - 15 = 14.75 / 20 (Très bonne surprise, c'est à la fois drôle et avec ce qu'il faut d'action. Même si je n'ai pas de souvenirs précis du 1, c'est certainement bien meilleur. Evidemment c'est moins sérieux et moins riche en casting qu'Expendables mais c'est un registre différent).

 

Red Tails {2012}: 07 - 00 - 17 - 11 = 8.75 / 20 (Un scénario probablement écrit par R2D2 [Lucas étant producteur et "scénariste" de ce navet] qui décrit un escadron de gentils noirs américains prêts à tout pour leur pays contre les méchants allemands nazis. Au début tous les blancs sont racistes et à la fin [désolé] plus personne ne l'est face à ces héros qui ont abattu à eux seuls la moitié de l'armée allemande en ne s'accordant qu'un mort. Clichés à tous les étages, dialogues d'une bêtise affligeante, ne reste que la partie technique irréprochable.).

 

Rédemption {2004}: 13 - 11 - 08 - 15 = 11.75. --> 12.75 / 20 (-->ajout de 1 point pour ne pas pénaliser la note générale sur mon appréciation du style. Film de prison basé sur une histoire vraie. Excellent Jamie Foxx, comme toujours, mais le reste est moins passionnant).

 

Reine des Neiges (La) {2013}: 13 - 15 - 17  = 15 / 20 (Disney obtient ici un équilibre remarquable : mélanger le classicisme d'une énième histoire de princesse toute naïve qui cherche le prince charmant avec de légères touches d'audace, mais surtout une technique somptueuse comme on n'en a jamais vu chez Disney (+3D). Les chansons ne sont pas mémorables mais quand les 2 chanteuses sont en duo c'est vraiment exaltant. Une histoire plus originale avec un peu plus d'acidité dans le propos et des chansons plus travaillées et Disney relançait la machine à chef d'oeuvres).

 

Remember Me {2010}: 11 - 13 - 13 - 14 = 12.75 / 20 (Romance plutôt sympathique; même s'il n'y a rien d'extrêmement original dans l'histoire -sauf la fin-, elle se laisse suivre avec intérêt).

 

Renaissance {2006}: 12 - 10 - 15 - 13 = 12.5. --> 13.5 / 20 (+1.Un style novateur et soigné quant à la représentation de Paris et de la réalisation, avec une belle musique; Malheureusement l'histoire est un peu quelconque et surtout, l'animation est médiocre car trop à la pointe pour 2006 et les personnages ressemblent à des marionnettes sans âme. Proche du chef d'œuvre potentiel, mais semi-ratage).

 

Renaissances {2015}: 12 - 08 - 12 - 12 -->  11 / 20 (Ben Kingsley cashetonne ses 15mn de présence de manière désinvolte, puis Ryan Reynolds enchaîne l'air vide dans cette histoire qui tient en 2 lignes. Les 30 premières minutes sont laborieuses et la suite paresseuse.Avec Volte Face et Jason Bourne on a mieux à faire...).

 

Rencontre (Une) {2014}: 14 - 15 - 18 - 18 =  16.25/ 20 (Cette seconde partie de carrière où Sophie Marceau incarne des jeunes mères mi-complice, mi dépassée par ses enfants ado lui sied à merveille. Quant à la rencontre elle-même, ce tourbillon amoureux filmé avec la délicatesse infinie d'une femme derrière la caméra [ainsi qu'une belle technique] peut difficilement laisser insensible. Malgré quelques coïncidences un peu pratiques, l'histoire avance de manière très fluide tout en évoquant l'air de rien un certain nombre de situations et de sentiments intéressants).

 

Repo Men {2010}: 05 - 08 - 13 - 12 = 9.5 --> 8.5 / 20 (Nul, imbécile, crétin. Le film fonce déjà droit dans le mur dès le scénario; comment ont-ils pu embarquer Jude Law, Forest Whitaker, Liev Schreiber dans cette coûteuse et absurde galère? Mystère...).

 

Resident Evil 4 {2010}: 07 - 13 - 16 - 15 = 12.75 / 20 (Je m'attendais à un navet insupportable, c'est juste une idiotie divertissante donc une bonne surprise malgré des trous dans la compréhension; la 3D est discrète et non décisive).

 

Resident Evil 5 {2012}: 05 - 08 - 16 - 15 = 11 / 20 (Rien à dire visuellement, mais le potentiel reste largement sous-exploité : ce n'est ni Blade2 ni Doom et la technique ne compense en rien l'absence cruelle de scénariste...).

 

Resurrection {2000}: 16 - 16 - 15 - 15 = 15.5 --> 14.5 / 20 (-->-1 point parce que la note finale est un peu élevée malgré les qualités. Film policier avec tueur en série. Curieusement, le film est largement au-dessus du lot avec un mobile original, un bon rythme et une réalisation globalement très soignée).

 

Réussir ou Mourir {2006}: 15 - 14 - 16 - 15 = 15 / 20 (2e exception au banal film de ghetto avec "8 Miles" d'Eminem pour la même recette :  une histoire en partie basée sur l'histoire de 50 Cent, un son hip hop qui emporte par sa puissance, et une équipe en charge du film qui sait faire du cinéma avec un casting top niveau.).

 

Révélations {2000}: 15 - 13 - 18 - 19 = 16.25 --> 15.25 / 20 (-1.C'est un immense bonheur de voir réunis dans un même film des acteurs aussi prodigieux [Russell Crowe tout en retenue dans ce personnage ordinaire et Al Pacino -un tel génie qu'on pardonnera qu'il tire un peu la couverture à lui- mais aussi tous ces fabuleux seconds rôles] et la réalisation superbe de Michael Mann. Le sujet est (dramatiquement) passionnant même si le rythme / la durée du film laisse le risque de perdre légèrement le spectateur).

 

Revenant (The) {2016}: 06 - 07 - 17 - 17 = 11.75 / 20 (Des paysages magnifiques, une réalisation d'une grande maîtrise, un casting excellent et enfin un Oscar pour Di Caprio! Pourtant je n'accroche pas plus que ça car grossièrement c'est un film de barbus survivant (aux autres) dans les bois et ce scénario ne m'excite pas plus que ça).

 

Revocator {????}: 05 - 11 - 13 - 08 = 9.25 / 20 (Des blacks dealent du crack à Harlem, et les choses finissent par dégénérer. Pffff... à quoi ça sert de monter une médiocrité pareille. Note amusante : aucune trace de ce film sur Internet, comme un dossier compromettant effacé...).

 

Rien à déclarer {2011}: 15 - 15 - 12 - 16 = 14.5 / 20 (Après 10 premières minutes molles débutant sur un acteur médiocre, le film commence réellement avec une brochette d'acteurs savoureuse et une histoire simple mais qui fonctionne bien avec un duo de type De Funes / Bourvil plaisant; pas la comédie du siècle mais sympa).

 

Rio {2011}: 10 - 13 - 16  = 13 / 20 (C'est coloré, énergique énervé, relativement drôle par moment, mais tellement prévisible et superficiel dans son sujet [Brésil = samba, foot, plage, carnaval]; on est en-dessous de l'Age de Glace, lui-même loin du niveau d'un Pixar [on les verrait mal introduire un film par des animaux qui chantent...] 3D somptueuse!).

 

R.I.P.D {2013}: 02 - 05 - 15 - 13  = 8.75/ 20 (Mais qu'est-ce que c'est bête, et surtout pas drôle! Il y a pourtant de la tête d'affiche : Jeff Bridges se pavane dans sa tenue de vieux cow-boy à l'accent de bouseux prononcé, Ryan Reynolds est toujours aussi inexpressif et Kevin Bacon cachetonne. Plutôt bien filmé mais soyons franc, c'est nul!).

 

Rivières Pourpres (Les) {2000}: 14 - 19 - 18 - 15 = 16.5 / 20 (L'école du cinéma! A la fois thriller à l'américaine dans une région et avec des personnages bien français, mélange de trucs de cinéphiles dans une histoire extrêmement prenante et à l'ambiance merveilleusement construite. Musique sublime. Seul point faible, le twist final mais il ne faut pas pour autant le bonheur durant 1h30).

 

Robots {2005}: 08 - 14 - 15 = 12.3 / 20 (Film de niveau amplement suffisant pour les enfants. En revanche, les personnages manquent d'épaisseur, et les gags + ou - réussis s'enchaînent sans cohésion, etc. Il se classe ainsi nettement sous l'Age de Glace (même studio & réalisateur!!) et à des années lumières de l'intelligence et de la subtilité d'un Pixar).

 

Robocop {1988}: 13 - 15 - 13 - 07 = 12 --> 14/ 20 (+2 en 1988. Plus de 20 ans après il reste un concept excellent incluant ce qu'il faut de subversivité et de violence justifiée avec des effets spéciaux qui restent globalement regardables et un design de Robocop déjà totalement abouti. La musique a aussi parfaitement résisté au passage du temps. Ce qui a le plus vieilli c'est finalement le jeu d'acteur avec des méchants aussi ridicules que les racailles de Retour vers le Futur. CONCLUSION : s'il y a bien un film qui mérite un remake, c'est celui-ci -->voir critique)

 

Robocop {2014}: 13 - 15 - 13 - 07 = 12 --> 14/ 20 (Quel beau reboot! Je souhaitais initialement un remake exact de l'original de 1987 remis au goût du jour, mais celui-ci dépasse mes attentes. Exit les racailles ringardes des années 80, accentuation de la personnalité de Murphy et de ses sentiments, du rapport homme/machines sans rien perdre du côté corrosif de la critique de la société américaine. Tout juste pourrait-on reprocher le manque de violence sans compromis de l'original mais cela n'enlève rien aux qualités évoquées.)

 

Rocky 1 {1976}: 14 - 20 - 14 - 14 = 15.5 --> 16.5 / 20 (-->+1 pour l'intérêt global. Le meilleur film du genre, un ovni sorti de nulle part; une histoire superbement construite avec des personnages attachants, même les maladresses sont touchantes. Une vraie fin n'aurait pas été de refus en revanche. Et on a droit en Blu-Ray à une remasterisation époustouflante).

 

Rocky 2 {1979}: 14 - 13 - 14 - 14 = 13.75 --> 12.75 / 20 (-->-1 pour l'intérêt globalLe film boxe dans une autre catégorie; plein de bonnes intentions, il est bien moins captivant et comporte de nombreuses longueurs qui commencent dès le début : les 5 premières minutes sont l'exacte fin du 1! Intéressant mais pas abouti. Et l'image du Blu-Ray est pleine de poussières!!!).

 

Rocky 3 {1982}: 12 - 13 - 14 - 16 = 13.75 / 20 (Que faire quand tout ce qui fait la consistance de ces films a été raconté dans le 1&2. Cette suite est donc un peu superflue mais le sérieux de l'entreprise demeure avec quelques trucs scénaristiques qui maintiennent le niveau au-dessus des films du genre. Grosse progression de Stallone au niveau du physique et de son jeu d'acteur. Le rythme est revenu et l'image du Blu-Ray quasiment...).

 

Rocky 4 {1985}: 14 - 14 - 12 - 14 = 13.5 / 20 (Même s'il n'y a toujours plus de développement possible autour des personnages, Stallone trouve encore l'intelligence d'apporter quelque chose en introduisant une dimension politique tout en limitant la durée à 1h30. Séquence mémorable d'entraînement des 2 athlètes en parallèle).

 

Rocky 5 {1990}: 15 - 16 - 14 - 15 = 15 / 20 (Alors que le 3 et 4 ne semblaient que retarder l'implosion de la saga, ce "dernier" opus clôt magistralement la franchise en développant de nombreux thèmes comme la relation père/fils, la projection de soi... Tout ce qu'on redoutait [encore un "dernier combat"] est contourné avec intelligence par Stallone qui est loin d'être aussi "cloche" que son personnage).

 

Rocky Balboa {2007}: 15 - 18 - 16 - 16 = 16. 25/ 20 (Le film réclamé par les fans plus de 30 ans après le 1! Evidemment hors cinéma cet inévitable "dernier combat" n'a aucun sens mais à part ça [et encore physiquement, quelle performance] on a un miracle de plus sur le cheminement des personnages et le film le plus beau esthétiquement).

 

Roi Lion (Le) {1994}: 18 - 20 - 20  = 19.3 / 20 (Dernier chef d'œuvre d'animation de Disney...nostalgie... tout est parfait : la beauté de l'histoire, le développement des personnages, la subtilité des dessins, les somptueuses musiques qui l'accompagne. Et comme si ça ne suffisait pas, Disney nous gratifie en 2011 d'une édition 3D INCROYABLE, on a peine à imaginer que le film n'ait pas été conçu d'origine ainsi tellement c'est réussi!).

 

Roi Scorpion 2 (Le) {2008}: 00 - 00 - 05 - 00 = 1.25 / 20 (Un direct-to-DVD du niveau d'un épisode de Xena la guerrière au mieux : acteurs, réalisation, scénario, tout est en-dessous de tout; rien à voir avec une "suite" du Roi Scorpion qui, lui, était un honnête divertissement même s'il était inférieur à la saga "La Momie" dont il était tiré).

 

Ronin {1998}: 07 - 13 - 14 - 13 = 11.75 / 20 (Le casting est très alléchant et les scènes de course poursuite sympathiques voire impressionnantes comme la dernière avec des tournages en pleine ville -Paris, Nice- mais le scénario bidon rend tout cela vain et la qualité d'image et de son du DVD n'a plus rien à voir avec les standards d'aujourd'hui...).

 

Route (La) {2009}: 06 - 15 - 15 - 15 = 12.75 / 20 (Gros différentiel entre le sujet de base et l'intérêt maintenu par le film; on ne sait pas bien pourquoi mais on ne s'ennuie pas même si tout cela ne restera pas bien longtemps en mémoire).

 

Rox et Rouky {1981}: 12 - 15 - 16  = 14.3 / 20 (4 ans après Bernard & Bianca, le bilan est identique : la réussite tient au fait qu'à l'époque on s'intéressait d'abord aux personnages même si le contenu est un peu naïf (musiques toujours niaises). Les doublages français sont particulièrement réussis. Un des meilleurs souvenirs en animation de mon enfance. DVD --> jaquette honteusement refaite en 3D [escroquerie!] et 2 courts-métrages dont un bijou d'humour [Lambert, le lion bêlant, 1952] et un Mickey d'une mièvrerie nauséeuse).

 

RRRrrrr !!! {2004}: 03 - 00 - 14 - 02  = 4.75 / 20 (Si c'est pas malheureux de voir ce triste spectacle juste après Astérix : Mission Cléopâtre, mon "film de chevet"... C'est simple, tout est nul!).

 

RTT {2009}: 11 - 08 - 12 - 15 = 11.5 / 20 (Paresseux, parfois mièvre, déjà vu... mélange comédie-action ni très drôle, ni très palpitant... heureusement qu'on a l'énergie de Kad pour nous éviter l'ennui).

 

Rubanc Blanc (Le) {2009}: 02 - 02 - 14 - 12 = 7.5 / 20 (Je ne dois pas être de la bonne génération pour apprécier ce film sur des personnages d'un autre siècle qui n'ont rien d'autre à faire que de se pourrir la vie avec leurs petites règles strictes sans aucun sens. Quelle vie et que c'est passionnant à regarder...[ironie]).

 

Rubber {2010}: 04 - 14 - 16 - 14 = 12 --> 13 / 20 (+1.L'histoire d'un pneu tueur? Pincez-moi! Quand on voit le résultat, le réalisateur doit être un génie pour transcender un tel sujet : il y a une curieuse application à bien faire qui captive immédiatement et suffisamment d'ironie pour faire passer la pilule, comme si un élève doué sortait du lot sur un thème imposé piégeux. Curiosité).

 

Rush {2013}: 12 - 14 - 17 - 15 = 14.5 / 20 (Sans pouvoir juger du respect de l'histoire originale, il y a dans ce film un mélange parfait de biographie et de rythme apporté par les scènes de course. Quand on ne connaît pas l'histoire, le suspense est haletant. L'image n'est pas clinquante mais c'est volontaire pour coller à l'époque; tant pis! Il y a quelques points sans doute un peu caricaturaux dans le traitement mais l'ensemble reste très réussi).

 

Ryan Initiative (The) {2014}: 09 - 12 - 15 - 13 = 12.25 / 20 (Un air de déjà vu... On est dans la caricature du genre -voire même d'enjeux que l'on croyait appartenir au passé- avec une trame assez basique et une crédibilité des personnages assez faibles. Ca détend mais ça ne vaut pas la saga des Jason Bourne).

Published by ***Christophe*** - dans Cinéma
commenter cet article