Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ce blog a été créé le 24/10/2005 et mis à jour en 2017.

PS : Bonjour Am....s! ^^

Rechercher

29 juillet 2011 5 29 /07 /juillet /2011 20:49

 

 Notation des films (page 14)

 

Need for Speed {2014}: 02 - 10 - 13 - 11 = 9 / 20 (Une copie navrante de Fast&Furious avec un casting au rabais à tous les niveaux, un scénario soit écrit par un ordinateur, soit par des scénaristes qui nous prennent pour des cons, 2 modèles de voiture, réalisation médiocre... foireux et irrespectueux du public).

 

Nerfs à vif (Les) {1992}: 15 - 19 - 17 - 18 = 17.25 / 20 (Formidable! Un scénario original (hitchcockien?) et une réalisation fascinante avec une volonté de trouver un truc à chaque plan; sans certains effets un peu daté [vu de 20 ans plus tard], c'était la note maximum. Chef d'œuvre [sauf la fin un peu guignolesque]).

 

Neuilly Sa Mère! {2009}: 05 - 00 - 9 - 02 = 4 / 20 (D'une naïveté navrante, comédie absolument pas drôle servie par des acteurs d'une médiocrité indigeste : rien à garder).

 

Night and Day {2010}: 07 - 12 - 13 - 13 = 11.25 / 20 (Ca fait partie de ces films qui tentent de mélanger comédie et action; ça marche généralement à des degrés divers en fonction du spectateur; ici, on s'amuse globalement mais que c'est vide! Et Tom Cruise garde en permanence un sourire benêt de "séducteur". Vite vu, vite oublié!).

 

Night Call {2014}: 14 - 15 - 16 - 17 = 15.5 / 20 (Un petit film américain par son budget, mais puissant par son sujet et l'interprétation du personnage inhumain joué de manière magistrale par Jake Gyllenhaal qui tient tout simplement le film à lui seul).

 

Nikita {1990}: 18 - 19 - 14 - 17 = 17 / 20 (Chef d'œuvre de Besson; seuls quelques détails ont vieillis  : scène des toxicos au début et la musique d'Eric Serra que je ne supporte pas...MA note artistique s'en ressent).

 

Nine {2010}: 06 - 04 - 16 - 15 = 10.25 / 20 (C'est assez consternant de voir qu'on regarde l'histoire d'un réalisateur qui démarre un film sans avoir écrit une ligne de scénario et qu'on retrouve cette même impression de produit monté uniquement sur des comédiens [tous excellents]. Ce qui est très ennuyeux dans une comédie musicale, c'est que les chansons sont nullisimes, de la musique sans originalité aux paroles consternantes, avec des transitions scènes jouées / scènes musicales mal conçues. Un loupé complet).

 

Ninja Turtles {2014}: 13 - 13 - 15 - 11 = 13 / 20 (Si je me rappelle bien de mon enfance, les ingrédients semblent tous là et le mélange personnages réels / personnages animés est très bien fait, avec une 3D agréable sans être particulièrement mémorable. Par contre, l'histoire met un peu de temps à se mettre en place, les répliques comiques sont assez médiocres, et certains raccourcis sont indigestes. Divertissant? Sans problème. Mais en étant un peu moins fainéant on pouvait obtenir mieux).

 

No Country for Old Men {2008}: 11 - 14 - 16 - 15 = 14 / 20 (Ambiance sympathique de film des frères Cohen).

 

Nocturnal Animals {2017}: 13 - 14 - 15 - 15 = 14.25 --> 13.25 / 20 (L'ambiance est particulière, sombre, que ce soit dans le roman lu par le personnage principal ou dans sa vie artificielle. Ce qui tient en haleine dans cette déprime, c'est à la fois la construction d'une grande originalité -qui finit malgré tout par se noyer dans son final décevant- et le casting qui n'a plus rien à prouver et excelle dans un jeu minimaliste mais intense).

 

Non Stop {2014}: 12 - 13 - 14 - 13 = 13 / 20 (Le film ne fait pas de détail et se moque de toute vraisemblance de manière assez bourrine, tout comme Liam Neeson au jeu moins étoffé que dans Taken. Cela reste divertissant malgré tout et on s'amuse à deviner le méchant au fur et à mesure du film et des fausses pistes distillées).

 

No Pain No Gain {2013}: 14 - 11 - 17 - 14 = 14 --> 12.5 / 20 (-1.5.Je suis fan de Michael Bay, soufflé par la masse musculaire de Dwayne Johnson, et l'histoire est basée sur une histoire vraie aussi incroyable que ça paraisse. Mais si j'envisage de m'amuser dans les premières minutes, c'est finalement du trop grand n'importe quoi pour être captivé)

 

Nos étoiles contraires {2014}: 15 - 17 - 15 - 14 = 15.25 / 20 (Une histoire joliment triste portée de manière subtile par l'actrice principale [moins par son partenaire malheureusement...] qui montre les moments de bonheur arrachés dans cette course contre la maladie sans omettre les moments plus difficiles. L'équilibre de l'ensemble est impeccable, de nombreux dialogues sont vraiment forts, c'est très réussi.)

 

Nos pires voisins 2 {2016}: 10 - 02 - 05 - 05 = 5.5 / 20 (Les 2 premières minutes suffisent à se faire une idée  [même si la suite sera encore plus riche en pipi-caca...voire bien pire!]
Une comédie typiquement formatée pour le -enfin "un"- public américain.
)

 

Nos voisins les hommes {2014}: 13 - 15 - 14 = 14 / 20 (Rythmé, amusant et pas trop idiot même si l'histoire et les personnages n'ont pas la profondeur narrative d'un Pixar. Suffisamment de bons gags et d'enthousiasme pour que ça fonctionne.)

 

Nothing {2007}: 13 - 07 - 13 - 10 = 10.75 / 20 (Que dire... un délire sympathique d'étudiants en cinéma qui constitue un exercice vaguement amusant? Ça aurait pu si ce n'était pas le réalisateur qui a fait Cube et Cypher quelques années plus tôt, et Splice 3 ans après! Quelle mouche a pu le piquer?!)

 

Nous étions soldats {2002}: 10 - 05 - 16 - 14 = 11.25 / 20 (Pur film de guerre patriotique totalement centré sur Mel Gibson. Sur l'aspect pyrotechnique, c'est bien; pour le reste, c'est sans intérêt)

 

Numéro 9 {2009}: 10 - 06 - 14 = 10 / 20 (Ce n'est ni une niaiserie pour enfants, ni un chef d'œuvre à la Pixar (mi Pinocchio mi Terminator!); ce film ne trouve finalement pas sa place : malgré le fait qu'il ne soit pas franchement mauvais, on ne sait pas trop quoi bien en faire; aurait mérité un simple court-métrage à mon avis)

 

Nuit (Une) {2012}: 12 - 11 - 14 - 15 = 13 / 20 (Enquête d'Action : une nuit avec Rochdy Zem au sein de la Brigade Mondaine... Sérieusement le casting est bon, la ballade dans Paris est agréable, mais c'est plus une succession de saynètes qu'un tout véritablement passionnant.)

 

Nuit au Musée (La) {2007}: 18 - 16 - 14 - 07 = 13.75 / 20 (Excellente idée de base, belles reconstitutions du Musée et des objets qui prennent vie; l'ennui, c'est que ça doit être également drôle et que le casting ne me fait pas rire : Ben Stiller/Owen Wilson et autres compères...on n'aurait pas pu appeler Jim Carrey à la place?)

 

Nuit au Musée 2 (La) {2009}: 17 - 16 - 15 - 08 = 14 / 20 (Idem que pour le 1; l'inflation du budget est tout à fait profitable à la créativité artistique [plus de libertés dans la reproduction des œuvres, l'utilisation de personnages de licences ou de musiques]...toujours pas au casting et à l'humour qui y est associé...)

 

Nuit des chauves-souris (La) (Bats) {1999}: 06 - 05 - 05 - 13 = 7.25 / 20 (Ridicule, mal filmé, idiot! Effets spéciaux dépassés mais ce n'est même pas le problème).

 

N.W.A. Straight Outta Compton {2015}: 11 - 14 - 16 - 16 = 14.25 / 20 (Succès "surprise" outre-Atlantique.Non seulement ce n'est pas n'importe quels rappeurs dont on parle, ni producteur puisque Dr Dre est le plus grand producteur de hip-hop de tous les temps, mais en plus le casting -bien identifiable- est excellent  et la réalisation également de haut niveau. Conclusion : succès amplement mérité).

 

Oblivion {2013}: 09 - 13 - 16 - 13 = 12.75 / 20 (D'un côté on a plaisir à voir un film SF à budget raisonnable -pas si fréquent-, d'un autre côté il faut avouer qu'on est au bord du navet et que l'ensemble est plutôt insipide et sans plus d'inspiration que quelques emprunts à l'existant SF, et bien trop centré sur Tom Cruise et son torse musclé mais à l'air complètement perdu. Seul le travail sur le son et la musique mérite d'être cité).

 

Ocean's 11 {2002}: 14 - 16 - 18 - 18 = 16.5 / 20 (Un fabuleux casting pour lequel on prend son temps au niveau de la mise en place, une réalisation stylée sans rejoindre l'outrance de la plupart des films du réalisateur, de l'humour, un bon casse : c'est l'apogée de la carrière de Soderbergh [les suites paresseuses en seront assez loin]. Un plaisir pour les acteurs, et partagé par les spectateurs!).

 

Ocean's 12 {2004}: 06 - 11 - 14 - 15 = 11.5 / 20 (Un cas d'école de suite paresseuse que l'on fait pour de basses raisons financières. Le prestige du casting tombe à plat dans cette histoire bâclée de bout en bout où même le panache de la réalisation n'y est plus. En voyant les scènes coupées on confirme d'ailleurs bien cette impression d'un film qui avance à l'aveugle).

 

Ocean's 13 {2007}: 12 - 14 - 14 - 17 = 14.25 / 20 (Le niveau remonte avec une idée originale quant aux motivations de cette nouvelle arnaque en équipe; on gagne encore en prestige avec Al Pacino qui rejoint le casting même s'il est sous-exploité et que son bronzage UV détonne un peu; agréable même si peu vraisemblable, surtout la -enfin les- foreuse(s) géante(s)).

 

Odyssée (L') {2016}: 14 - 11 - 13 - 15 = 13.25 / 20 (Sans grande profondeur -sans jeu de mots- : biographie consciencieuse et explicative avec vieillissement plus ou moins crédible des personnages. Pas inintéressant néanmoins et très belles scènes de nature).

 

Odyssée de Pi (L') {2012}: 11 - 10 - 17 - 13 = 12.75 / 20 (C'est très beau, notamment en 3D, mais j'ai pas bien compris où tout cela nous mène finalement au niveau du "conte philosophique" et tout cela. Pas franchement emballé donc).

 

Old Boy {2004}: 08 - 13 - 20 - 16 = 14.25 / 20 (Techniquement superbe : réalisation, style visuel et musique. Pour l'histoire et la psychologie des personnages en revanche, c'est un peu tiré par les cheveux...d'où le probable Grand Prix et pas palme d'Or au festival de Cannes. Note : plan séquence de bataille pas à la hauteur d'une scène dont la découpe aurait permis d'assurer une meilleure maîtrise).

 

Omar m'a tuer {2011}: 14 - 16 - 14 - 15 = 14.75 / 20 (Un film très sérieux [compliment] de la part de 2 grands acteurs [dont l'un exclusivement derrière la caméra]. Sami Bouajila se fond dans son personnage. D'autres acteurs manquent en revanche de naturel [Denis Podalydès!] mais on est captivé par cette histoire [vraie] invraisemblable!).

 

Only Lovers Left Alive {2014}: 05 - 03 - 14 - 13 = 8.75 --> 5 / 20 (Qu'est-ce que c'est que ce délire? Un rocker vampire sans aucun but dans la vie et sa copine vampire qui habite à des milliers de km et qui est toute aussi mollassonne. Une fois que chacun a fini de tourner en rond dans son appartement avec pour seule sortie l'approvisionnement en sang humain, on a quasiment plus rien d'autre à voir.).

 

Ordre et la Morale {2011}: 14 - 12 - 13 - 12 = 12.75 / 20 (Un film sérieusement...ennuyeux! Tout tient la route sur le papier mais des interprétations hasardeuses et une réalisation d'une fadeur surprenante pour le génie des Rivières Pourpres décidément sur une mauvaise pente... Allez Mathieu, fais-nous un film vraiment personnel ou fun mais surtout 100% réalisateur!).

 

Orange Mécanique {1972}: 18 - 11 - 14 - 12 = 13.75 --> 10 / 20 (Inutile de justifier longuement pourquoi je n'ai pas pu apprécier ce film quasi unanimement jugé "culte" : question de génération, on ne peut recevoir de la même façon qu'à l'époque un film qui a 45 ans. Le propos est pourtant intéressant mais tout a tellement vieilli!).

 

 

Ouragan {2016}: 14 - 11 - 16  = 13 / 20 (Si l'on fait abstraction de la narration "Je suis le vent qui...bla bla bla..." et de la musique pas exceptionnelle, on a ici un documentaire avec des images époustouflantes, tout ça avec des caméras 3D à la fois sur terre et sous l'eau. Je serais encore plus curieux de voir le making of!).

 

Outlaw {2008}: 06 - 05 - 10 - 13 = 8.5 / 20 (Sans queue ni tête au niveau de la progression de l'histoire et de la psychologie des personnages qui part dans une direction puis l'autre au cours du temps; on ne comprend pas ce que le scénariste a voulu écrire...et comme la réalisation n'arrange rien, on a des acteurs -plutôt bons- qui ont du se demander à quoi rimaient leur travail...).

 

Outsider (L') {2016}: 13 - 15 - 16 - 15 = 14.75 / 20 (Malgré la réticence de voir un film dont on connaît précisément le contenu à l'avance, le bouche à oreilles m'a convaincu. Effectivement entre la bonne tenue du casting et l'expérience de Christophe Barratier, l'envergure est à la hauteur du sujet et les débordements montrés bien plus réalistes que l'exploitation comique de ce sujet dans Le Loup de Wall Street par exemple. Notre Wall Street français tient parfaitement la route).

 

Published by ***Christophe*** - dans Cinéma
commenter cet article

commentaires