Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ce blog a été créé le 24/10/2005 et mis à jour en 2017.

PS : Bonjour Am....s! ^^

Rechercher

29 juillet 2011 5 29 /07 /juillet /2011 20:53

 

 Notation des films (page 10)

 

Iceman (The) {2013}: 10 - 09 - 16 - 14 = 12.25 / 20 (L'histoire d'un tueur qui...tue donc... Sa personnalité s'explique par les traumatismes de son enfance, etc. A part le jeu de M. Shannon, il n'y a pas grand intérêt; même si le film est soigné, la narration suit l'histoire sans aucune surprise).

 

I, Frankenstein {2014}: 11 - 08 - 17 - 13 = 12.25 --> 13.25 / 20 (+1.On n'attend pas ce genre de film générer des chef d’œuvres. Je suis donc soulagé d'avoir vu un honnête divertissement, certes sans un brin d'originalité dans l'histoire [hormis le croisement Frankenstein et "anges" et "démons"], sans finesse, mais le spectacle est plutôt joli -il peut au vu du budget!- avec une 3D agréable).

 

Il était une fois dans l'Ouest {1969}: 10 - 08 - 17 - 13 = 12 / 20 (N'étant ni amateur de westerns ni de vieux films je découvre ce film tardivement. Je suis estomaqué par les cadrages et le montage tout comme la restauration de l'image, moins du son et surtout des bruitages datés. Mais l'histoire et le rythme ne me passionnent guère).

 

Il faut sauver le soldat Ryan {1998}: 14 - 13 - 16 - 17 = 15 / 20 (Fabuleux techniquement : même plus de 10 ans plus tard, il constitue une référence des films de guerre ...mais ce n'est pas un "bon film" pour autant : maladroit dans toutes les séquences hors action, en particulier le début et la fin à couper. Cela dit, le temps passe vite même avec 2h40).

 

Immitation Game {2015}: 13 - 13 - 13 - 16 = 13.75 / 20 (Un biopic sur ce personnage assez original de mathématicien génial dans son domaine mais peu sociable qui a aidé à casser le code de cryptage de communication des allemands pendant la seconde guerre mondiale. L'interprétation du personnage principal est incontestablement le point fort [les seconds rôles également], mais l'ensemble est un peu froid et la réalisation sans éclat).


Immortel (L') {2010}: ?? (oublié de noter!) (Positif : Jean Reno même si c'est pas Pacino, histoire globalement sympa et bonne réalisation hors scènes d'action - Négatif : Plusieurs seconds rôles (sa femme, sa fille, Marina Fois... mais surtout, OU EST LA SECONDE EQUIPE?! [pour un film Europa, c'est dommage] ).

 

Impasse (L') {1994}: 10 - 12 - 15 - 15 = 13/ 20 (Ce n'est pas un film majeur ni dans la carrière du toujours excellent Al Pacino, ni dans celle de De Palma mais c'est d'un niveau correct).

 

Impitoyable {1992}: 09 - 16 - 19 - 17 = 15.25/ 20 (La réalisation à couper le souffle et la solidité du casting transcendent le genre du western dont je suis en principe peu friand [et l'histoire en elle-même reste d'ailleurs très classique]).


Inception {2010}: 18 -20 - 19 - 15 = 18/ 20 (ENORME; un univers de science-fiction à la Matrix mais avec une complexité qui oblige le spectateur à activer son cerveau à 100%, tout en proposant un film d'action non-stop + une histoire d'amour; les avis seront partagés ["j'ai rien compris-->c'est tordu"] mais j'adore et ça mérite encore plusieurs visionnages...).


Incorruptibles (Les) {1987}: 15 -20 - 18 - 19 = 10 --> 18/ 20 (Dès le générique puis le premier plan du film, on sent le chef d'oeuvre arriver. Et on n'est pas déçu une seule minute. Un travail d'orfèvre, sans effets visuels; le cinéma à l'état pur. Et le plus fort, c'est que le film ne vieillit pas).

 

Incroyable histoire de Winter le dauphin (L') {2011}: 12 -12 - 15 - 13 = 13/ 20 (Je craignais une dégoulinade de bons sentiments à en avoir des haut-le-coeur.Finalement c'est juste un peu naïf et gentil, mais c'est hautement recommandable pour un jeune public. 3D de qualité).

 

Independance Day : Resurgence {2016}: 06 -02 - 17 - 08 = 8.25/ 20 (Effroyable navet gavé de tous les clichés du genre. Les traits d'humour n'entraînent pas le moindre rictus, le casting est agaçant de caricature. Seuls les effets spéciaux ne souffrent d'aucun reproche).

 

Indiana Jones : les Aventuriers de l'Arche Perdue {1981}: 16 -18 - 17 - 16 = 16.75/ 20 (35 ans et pourtant ce film n'a pas vieilli. L'aventure est palpitante d'un bout à l'autre et les personnages mémorables. Une référence!).

 

Indiana Jones et le Temple Maudit {1984}: 15 -16 - 17 - 16 = 16/ 20 (Cette suite débute plutôt mal: long spectacle ennuyeux, scène à rallonge de la recherche du diamant et de l'antidote dont on se demande pourquoi le méchant l'avait sur lui vu qu'il n'avait aucune intention de lui donner...Heureusement quand l'aventure commence, on sera aussi captivité que pour le 1. Le personnage féminin passe d'une femme forte à une blonde un peu nunuche mais cela crée néanmoins des situations comiques réussies).

 

Indiana Jones et la Dernière Croisade {1989}: 15 -18 - 17 - 17 = 16.75/ 20 (Comme pour le 1, l'aventure nous captive d'un bout à l'autre. Cette fois ci c'est la quête du mythique Graal.Les premières images sont magnifiques dans le canyon, et cette fois on gagne un autre type d'humour avec la présence de Sean Connery. Belle conclusion de la trilogie).

 

Indiana Jones et le Royaume du Crâne de Cristal {2008}: 12 -14 - 18 - 15 = 14.75/ 20 (Bon...alors c'est différent. J'en avais gardé un très mauvais souvenir mais si on enlève la fin qui part complètement en vrille, l'épisode invraisemblable de la bombe nucléaire (!!), on a un divertissement bien rythmé. De là à essayer de nous  vendre Shia Lebaouf en successeur de Harrison Ford...).

 

Inferno {2016}: 11 -07 - 15 - 14 =  11.75/ 20 (C'est non seulement pas le livre le plus passionnant mais en plus pas la mise en scène la plus probante : de nombreux tunnels de dialogue sont mécaniquement enchaînés pour faire avancer mécaniquement le récit. Et c'est long! ).

 

Infiltrés (Les) (The Departed) {2006}: 13 -15 - 19 - 18 = 16.25 --> 15.25/ 20 (-->-1 pour sa longueur injustifiée, et qques faiblesses de rythme. La première fois, le souvenir du film « Infernal Affairs » dont est issu ce remake me l'a fait trouver peu original. Mais abstraction de ça, c'est un film très solide, avec des dialogues excellents et une belle troupe d'acteurs, Nicholson-Di Caprio en tête).

 

Inglorious Basterds {2009}: 13 - 15 - 19 - 17 = 16 --> 15 / 20 (-->-1.Ca commence comme un chef d'oeuvre avec des qualités qu'on retrouvera tout le long du film : un casting de très grande qualité et une photographie magnifique -sans doute la plus belle que j'ai jamais vue!- Mais c'est trop long et ça se sent dans toutes les scènes, sans compter les tics d'exubérances qui échappent à Tarantino. Mais ça reste très bon).

 

In Her Shoes {2005}: 06 - 10 - 14 - 14 = 11 / 20 (Niveau scénario, cela ne pousse pas bien loin : la fille délurée vs sa sœur toute sage et sans éclat. Le scénario du siècle quoi... après évidemment les hommes seront hypnotisés par Cameron Diaz et les filles seront plus sensibles à ce genre d'histoire donc c'est regardable, mais pas plus).

 

Insaisissables {2013}: 13 - 12 - 15 - 14 =  13.5 / 20 (Si seulement le film ne s'appuyait que sur de la prestidigitation et bâclait un peu moins l'explication du contexte : l'Oeil, le twist final médiocre... on aurait un ensemble passionnant. Mais pourquoi y mélanger du fantastique et des incohérences qui décrédibilisent tous les numéros?! Avec indulgence, c'est très plaisant au niveau du casting et du rythme jusqu'à 80% du film...mais dans le genre, rien ne vaut "Le Prestige").

 

Insaisissables 2 {2016}: 11 - 11 - 14 - 14 =  12.5 / 20 (Même concept d'utiliser la prestidigitation pour faire gober les délires fantastiques les plus dingues d'un scénario sans queue ni tête).

 

Insoupçonnable {2010}: 10 - 07 - 15 - 13 = 11.25 / 20 (Il y a de l'ambition dans ce film : l'aspect est plutôt élégant, Charles Berling et Laura Smet tirent leur épingle du jeu, mais le scénario est trop alambiqué pour que tout cela ait le moindre sens).

 

Inspecteur Harry (L') {1972}: 03 - 03 - 06 - 10 = 5.5 / 20 (Alors je découvre un peu tardivement cette saga "culte" pour certains. Avec un peu de mesure on a quand-même une histoire très minime autour d'un tueur en série on ne peut plus caricatural (Harry n'étant pas plus dans la finesse).  Et que dire de scènes embarrassantes comme celle de la tentative de suicide...encore 4 à suivre!).

 

Inspecteur Harry 2 : Magnum Force (L') {1974}: 07 - 05 - 08 - 11 = 7.75 / 20 (C'est déjà nettement mieux que le 1er (scénario et budget), on atteint presque le niveau d'une série policière des années 80...).

 

Inspecteur Harry 3 : ...ne renonce jamais (L') {1974}: 05 - 05 - 08 - 10 = 7 / 20 (A part l'aspect transgressif du thème de l'égalité hommes/femmes, on a toujours affaire à un scénario ras des pâquerette et des méchants caricaturaux de débilité.).

 

Inspecteur Harry 4 : Le retour de... (L') {1984}: 05 - 05 - 08 - 10 = 7 / 20 (Le scénario et les voyous sont toujours au ras des pâquerette...aucun intérêt!).

 

Inspecteur Harry 5 : ...est la dernière cible (L') {1989}: 11 - 11 - 10 - 12 = 11 / 20 (C'est quand-même le plus supportable du lot car il y a presque une enquête plausible et surtout 2 acteurs inattendus. Il était temps que Clint Eastwood passe à autre chose. Clap de fin!)

 

Intacto {2003}: 14 - 08 - 16 - 15 = 13.25 / 20 (Ce film espagnol a tout de la facture d'un blockbuster, du thème au visuel en passant par un bon casting "internationalisé" par la présence de Max Von Sydow.Mais l'histoire est poussive et ne va nulle part. Dommage!).

 

Interprète (L') {2007}: 15 -13 - 15- 14 = 14.25/ 20 (Cela a tout du bon thriller, mais malheureusement le film est beaucoup trop bavard pour maintenir un intérêt trop élevé; cela reste un film très agréable malgré tout).

 

Interstellar {2014}: 15 -10 - 14- 13 = 13/ 20 (Le rythme est très lent et la seule présentation du personnage avant qu'il parte dans l'espace dure une bonne trentaine de minutes. La musique "énigmatique" à base de nappes d'orgue renforce ce côté lancinant. On sent une forte influence de "2001". J'ai adoré tous les films de Christopher Nolan mais là, j'ai eu peine à ne pas décrocher et ce jusqu'à la fin. Y croiser un Matt Damon bouffi n'a dynamisé en rien l'intérêt. La fin ne conclue rien et j'ai l'impression que le reste du public était aussi dubitatif que moi sur tout ça...).

 

Intouchable {2011}: 14 - 18 - 16 - 15 = 15.75 / 20 (Quelle belle réussite : c'est écrit avec précision et finesse sur cette rencontre de 2 univers que tout oppose avec une avalanche humoristique portée par Omar face à l'indispensable partenaire François Cluzet qui rend la réplique avec une belle justesse. Peu d'erreur).

 

Intrusions {2007}: 06 -10 - 11- 13 = 10 --> 08/ 20 (-->soustraction de 2 points parce que malgré ces notes, l'intérêt n'est pas aussi élevé pour une telle note. On est malgré tout relativement bien tenu en haleine sur une histoire nulle et des personnages à la psychologie totalement fantaisiste; à éviter quand-même).

 

Invictus {2010}: 13 -15 - 14- 16 = 14.5/ 20 (Nouveau bon film de Clint Eastwood; la routine quoi... il est vrai qu'il est bien aidé par le charisme de N. Mandela/M. Freeman).

 

Irène {2002}: 11 -13 - 14- 14 = 13/ 20 (Gentille comédie romantique plutôt au-dessus de la moyenne malgré quelques passages caricaturaux dans la forme).

 

I, Robot {2004}: 15 -19 - 19-15 = 10.25 --> 17 / 20 (Parfait! Un film d'action intelligent, c'est plutôt rare. De la science-fiction permettant un minimum de réflexion au milieu d'explosions est un véritable exploit).

 

Iron Doors {2012}: 12 - 07 - 16- 13 = 12/ 20 (Un film qui tente de croiser les idées de Cube et Saw (alléchant!), mais en faisant nettement moins bien; heureusement que l'acteur principal est bon et que la 3D est agréable [j'avoue l'avoir acheté pour ça...] car pour le reste, c'est vraiment dommage d'avoir un scénario si faible et une fin qui mérite le chômage à vie des auteurs!).

 

Iron Man 2 {2010}: 07 -07 - 15- 15 = 11/ 20 (Déception, le 1 étant mon film de super héros préféré... là, à part la séquence à Monaco et l'affrontement final, on s'ennuie essentiellement parce que l'humour tombe à plat, que les situations sont parfois invraisemblables, bref, une suite bâclée!).

 

Iron Man 3 {2013}: 09 -13 - 13- 15 = 12.5/ 20 (Nouvelle déception : ce n'est même plus un film de super héros c'est une comédie burlesque en costumes de super héros sauf la bataille finale mais ça ne suffit pas : chaque second rôle concurrence en cabotinage celui de Robert Downey Jr -sauf l'exquise Gwyneth Paltrow et Don Cheadle- et la conversion 3D est hautement dispensable...).

 

Irréprochable {2016}: 09 -08 - 14- 13 = 11 --> 10/ 20 (-1.Le personnage de Marina Fois est insaisissable, complètement perturbé. Et le film raconte une petite histoire sans grande ambition. Au final l'intérêt reste limité).

 

Irréversible {2002}: 03 -01 - 05- 16 = 6.25 --> 4.25/ 20 (-2 (les acteurs ne font pas tout). "Buzz", "film choc"...c'est bien malin quand on n'a rien à dire! Caméra qui tourne, lumières épileptiques et autres artifices imbéciles. Ce qui est choquant, ce n'est pas la violence mais la supercherie de l'entreprise; 10mn de belles scènes d'improvisation entre Dupontel-Bellucci-Cassel par ailleurs irréprochables).

 

Island (The) {2005}: 16 -10 - 14- 14 = 13/ 20 (Un film d'une prétention dont le niveau n'est égalé que par le mauvais goût; Michael Bay a beau être mon réalisateur préféré au niveau technique, il n'est pas le plus fin pour autant... Les décors tentent de faire du Gattaca, les bruitages sont aussi ridicules que le visuel criard. Une histoire à fort potentiel avec un énorme casting saccagée par un manque de bon goût).

 

Italien (L') {2010}: 15 -16 - 15- 14 = 15/ 20 (Quand une idée originale, bien servie par les comédiens fonctionne comme prévu, c'est un vrai soulagement! Mêmes les interventions des seconds rôles sont soignées; bonne petite comédie, c'est pas du Weber mais il y a un perfectionnisme qu'on n'attendait pas chez Kad & Olivier).

 

It Follows {2015}: 06 -08 - 12 - 12 = 9.5/ 20 (Astuce scénaristique qui permet à la fois de transférer une malédiction et d'inclure une notion sexuelle. Avec 2 actrices mignonnes, c'est plié pour le genre. Bouh!!! Ahhhhh!! "Tant, tan, tan" [à la musique composée au synthétiseur]. Le casting d’adolescents vaut la moyenne des "teen movies", et même si la réalisation qui se veut ambitieuse, elle ne comprend pas qu'à 24 images par seconde on ne DOIT PAS faire de panoramiques flous et hautement désagréables).

 

Itinéraire d'un Enfant Gâté {1988}: 16 -16 - 15- 13 = 15/ 20 (Belle histoire, bien filmée; mais la musique qui tourne en boucle agace. Et la direction d'acteur manque : Belmondo bon avec des bons acteurs, moyen avec des acteurs mauvais ou au jeu dépassé [ses "enfants" dans le film]. Blu-Ray impeccable sauf 15' pleines de tâches à partir de 1h29).

 

Itinéraire manqué (All things are falling apart) {2012}: 08 -10 - 14- 13 = 11.25/ 20 (Quand un acteur fait une performance en perdant du poids dans des films aboutis, c'est payant. Malheureusement ici malgré l'effort incontestable de 50Cents de perdre 25kgs en 9 semaines, ça ne rend ni l'acteur génial, ni le film exceptionnel. On sent qu'il s'agit d'un projet artificiel [et également beaucoup trop communautaire] monté sur le seul nom de 50Cents, le reste étant accessoire).

 

Iznogoud {2005}: 02 -02 - 14- 04 = 5.5/ 20 (Franchement qu'est-ce qu'on peut attendre d'une comédie centrée sur Michaël Youn, c'est d'une idiotie sans pareil...).

Published by ***Christophe*** - dans Cinéma
commenter cet article

commentaires