Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ce blog a été créé le 24/10/2005 et mis à jour en 2017.

Rechercher

29 juillet 2011 5 29 /07 /juillet /2011 20:54

 

 Notation des films (page 2)

 

A Bout Portant {2010}: 08 - 12 - 15 - 16 = 12.75 / 20 (Histoire 100 fois revue; le contrat est remplie pour un résultat sympathique mais prévisible).

 

Abîmes {2003}: 06 - 04 - 07 - 08 = 6.25 / 20 (Petit budget pour ce film de sous-marin "qui fait peur"; il y a largement mieux dans le genre, en particulier Abyss...).

 

Abraham Lincoln, chasseur de vampires {2012}: 11 - 13 - 15 - 13 = 13 / 20 (Au vu de l'absurdité annoncée par le titre, j'ai aussitôt tourné les talons pour sa sortie ciné. Voici le rattrapage Blu-Ray 3D : rien de plus intelligent que prévu, mais une réalisation enthousiaste qui ne laisse aucun temps mort et où la 3D, même issue de conversion, apporte une belle profondeur).

 

Accords et Désaccords {2000}: 10 - 07 - 09 - 14 = 10 --> 8 / 20 (-2. Difficile de suivre le chemin de cet artiste à la personnalité chaotique, traité par Woody Allen dans un style que je trouve vieillot.).

 

Adèle Blanc-Sec {2010}: 11 - 12 - 15 - 12 = 12.5 / 20 (Humour nettement poussif pendant la moitié du film jusqu'à l'apparition des momies au fort potentiel comique. La fraîcheur de Louise Bourgouin compense son inexpérience. Résultat : un film mineur, mais sympathique et qui peut valoir la mise en chantier d'un second opus).

 

Aieu au Langage {2010}: 00 - 00 - 02 - 05 = 1.75 / 20 (Ce bricolage n'a ni queue ni tête : sujet brouillon, images hétérogènes montées sans transition, de même sur le son avec dialogues mélangés parfois inaudible, 3D supervisée par un aveugle.. absolument rien à sauver!).

 

Affaire Pélican (L') {1994}: 11 - 16 - 13 - 16 = 14 / 20 (Bon petit thriller même si la réalisation un peu sobre manque de la dynamique que peuvent avoir des films plus récents et le fonds de l'histoire manque de profondeur).

 

Affaire Rachel Singer (L') {2011}: 15 - 13 - 14 - 13 = 13.75 / 20 (Un thriller à demi-réussi : l'intrigue tient la route même si les acteurs offrent une performante souvent décevante à l'image de Sam Worthington, ce qui n'est pas le cas de l'excellente Helen Mirren. Agréable sans plus).

 

Affaire SK1 (L') {2015}: 14 - 12 - 10 - 13 = 12.25 / 20 (La force de l'histoire permet d'obtenir un minimum d'intérêt. Malheureusement la plupart des acteurs semble ici débiter laborieusement leur texte, ce qui pénalise l'immersion. Par chance, les 2 acteurs principaux sont excellents. Le budget semble trop limité au vu du rendu [caméra à l'épaule en permanence par exemple]. Reste une histoire bien documentée).

 

Affliction (Vengeance à froid) {1999}: 04 - 01 - 07 - 13 = 6.25 / 20 (On s'ennuie mortellement avec les personnages d'alcooliques paumés dans le froid de cette ville paumée).

 

Age de Glace 4(L') {2012}: 13 - 18 - 19 = 16.7 / 20 (Le meilleur  de la série : l'enchaînement d'humour est d'une vivacité inattendue pour une suite qu'on attendait purement commerciale. La 3D est probablement la meilleure à ce jour, un régal absolu!).

 

Agence(L') {2011}: 10 - 08 - 14 - 13 = 11.25 / 20 (Matrix + L'Associé du Diable + Dark City(?) + histoire d'amour = scénario paresseux; on ne s'ennuie pas mais ça sent l'escroquerie; et comme ni la réalisation ni les acteurs ne le transcendent, ça ne mène pas très loin).

 

Agence tous risques {2010}: 05 - 10 - 14 - 13 = 10.5 / 20 (La version mec de Charlie's Angels [les films] sans le charme ou même l'intérêt pour les personnages, avec un humour auquel je suis moins sensible et sans scénario; restent quelques scènes jouissives dans l'action improbable comme le char qui chute de l'avion. Ne pas revoir).

 

Agent Carter {2015}: 10 - 13 - 16 - 13 = 13 / 20 (Les premiers épisodes de ce Spin Off de Captain America ont du mal à se détacher du film en recyclant à plusieurs reprise le même passage du film. L'histoire présentée ici n'est pas d'une grande originalité, mais ce qui marche parfaitement bien dans cette série, c'est la retranscription de l'ambiance des années 50.On passe donc au final un bon moment avec ces personnages).


Agents Secrets {2004}: 06 - 10 - 15 - 17 = 12 / 20 (C'est bien dommage de constater que ce n'est qu'une coquille vide : un film d'espionnages, ça a des espions (très beau casting) mais surtout un scénario. Là, on ne sait même pas à quoi riment leurs missions...).

 

Agents Très Spéciaux - code U.N.C.L.E {2015}: 14 - 15 - 18 - 15 = 15.5 / 20 (Même si le scénario n'est pas des plus originaux, le génie ici tient au ton humoristique juste porté par un trio d'acteurs qui se complètent parfaitement. Quant à la réalisation de Guy Richie, elle est soignée et inventive sans verser dans le tape-à-l'oeil. Excellente surprise).


A l'aube du 6e jour {2000}: 08 - 13 - 17 - 11 = 12.25 / 20 (Ca va surprendre pour un fan de Schwarzy mais il aurait fallu n'importe quel acteur à sa place, les muscles n'ayant aucun rapport avec l'histoire... Et pourtant le film n'est pas trop mauvais en soi, mais le jeu d'acteur fragilise l'ensemble déjà limite).

 

Aile ou la cuisse (L') {1976}: 18 - 14 - 09 - 14 = 13.75 / 20 (Histoire originale, bien ficelée, avec du rythme; malheureusement, à part De Funes [c'est ça qui est incroyable avec ce génie], le reste accuse le poids de l'âge [couleurs 60s, réalisation datée aux zooms insupportables..]. Image du DVD miraculeusement restaurée).

 

Air de Famille (Un) {1996}: 14 - 15 - 13 - 16 = 14.5 / 20 (Comédie sympathique avec un casting parfait, mais la mise en place est un peu longue et c'est moins "marrant" que dans mes souvenirs : c'est sombre et caustique à souhait mais peu d'éclats de rire).

 

A la poursuite de demain {2015}: 08 - 05 - 13 - 08 = 8.5 / 20 (Consternant! On a des relents de Spy Kids mélangé à du Disneyland.C'est un film bâclé pour des enfants, par des enfants [Clooney est juste là pour assurer la "caution adulte", la star qui rassure les financiers]. J'aimerais bien savoir ce que Brad Bird (Ratatouille) a pu faire dans un tel naufrage artistique total...).

 

A l'aveugle {2012}: 11 - 08 - 15 - 13 = 11.75 / 20 (J'y suis allé pour l'originalité du casting et l'esthétique promise par l'affiche et la bande annonce; j'y ai trouvé ce que je cherchais, rien de plus, car l'histoire n'est pas d'un immense intérêt mais c'est un honnête polar où l'on ne s'ennuie pas).

 

Ali {2002}: 14 - 16 - 19 - 18 = 16.75 / 20 (Le film parfait : un mélange harmonieux d'histoire personnelle et politique autour de Mohammed Ali avec une interprétation d'un sérieux qu'on n'imaginait pas de la part de Will Smith et un large panel d'excellents seconds rôles filmé avec brio).

 

Alice au pays des merveilles {2010}: 14 - 11 - 16 - 14 = 13.5 / 20 (Belle galerie de personnages, réalisation impeccable, y compris sur la 3D pourtant convertie. La jeune actrice est vraiment un excellent choix. Par contre, l'exploitation de certains personnages n'est que superficielle comme le lapin [et pourquoi il ne chante pas?!] ou pire -et c'est une surprise] Johnny Depp dont le personnage est inintéressant).

 

Alice de l'autre côté du miroir {2016}: 11 - 12 - 15 - 14 = 13 --> 12 / 20 (Un monde de guimauve avec des personnages guignolèsques et une morale se résumant à "rien n'est plus important que la famille"; certes c'est rythmé mais c'est surtout prétexte à enchaîner personnages sur-maquillés, costumés et effets spéciaux plus qu'à raconter une histoire merveilleuse).

 

Alien vs Predator 1 &2 {2004 -- 2008}: 13 - 15 - 13 - 14 -- 13 - 14 - 15 - 15 = 13.75 /  20  -- 14.25 /  20 (Même type d'évolution qu'entre lien1 et 2 : moins de peur et plus d'action et de budget dans le 2. Ca vole pas haut, le casting n'est pas très coûteux mais c'est fun. Incomparable avec la quadrilogie Alien et ses réalisateurs de talents cependant).

 

Alien Covenant {2017}: 12 - 12 - 15 - 14 = 13.25 /  20  (Est-il nécessaire de voir Ridley Scott continuer à perdre son talent dans cette franchise qui tente de se réinventer en pure perte ? Tout n'est pas à jeter, mais il n'y a rien de brillant, des situations peu crédibles et un twist final grillé depuis bien 40mn...).

 

All is Lost {2013}: 02 - 05 - 14 - 12  =  8.25 /  20 (Si on réussit à y voir une métaphore sur le sens de la vie, on y verra peut-être plus d'intérêt que si l'on regarde ce pauvre homme se démener avec son bateau pendant 2h...n'empêche que c'est quand même ça finalement! Quel ennui!)

 

Always Outnumbered ("Detention") {1998}: 08 - 06 - 13 - 14  =  10.25 /  20 (Ouh la vilaine traduction de titre pour ce téléfilm inédit -ça se comprend- alors qu'on ne passe pas une microseconde en prison... bon le film n'a pas d'intérêt, des histoires de ghetto black; un an plus tard le réalisateur fera un James Bond l'acteur principal Matrix!!)

 

Amadeus {1984}: 16 - 16 - 17 - 16  =  16.25 /  20 (C'est un film en costume de 3h00 et miraculeusement, le temps passe très vite. Le film est formidablement structuré, ça avance comme un opéra et les oscars accumulés [8] sont totalement justifiés; le mieux, c'est que le film n'a pas vieilli [avantage du film d'époque]).

 

American (The) {2010}: 9 - 14 - 17 - 15  = 13.75 /  20 (Incroyable : à sa sortie je lui mettais 9/20 et j'ai changé d'avis --> certes l'histoire est toute simple mais entre le charisme de George Clooney et la beauté des images du charmant village italien parfaitement mis en valeur via une réalisation très soignée, on est envoûté).

 

American Bluff {2014}: 13 - 15 - 15 - 17  = 15 /  20 (ENFIN un film original. Le décalage des personnages reste juste à la limite de crédibilité. Christian Bale confirme son charisme absolu, même grimé et bedonnant. Le reste du casting est aussi à la hauteur. Même si le film met surtout en avant des "numéros individuels" d'acteurs, l'histoire d'escroquerie est assez intéressante).

 

American Gangster {2007}: 14 - 13 - 17 - 16  = 15 --> 14 /  20 (Ce film est un véritable paquebot : fastueux mais lourd à manœuvrer. Autrement dit la part belle est fait au casting prestigieux que ce soit côté gangsters ou police mais on assiste pendant une grande partie du film à ces univers de manière très cloisonnée et sur un rythme plutôt lent -d'où la durée totale- et même si ça montre bien le contexte [authentique, basé sur une histoire vraie] de chacun, on aurait pu espérer plus d'interaction. C'est classe, mais est-ce que l'histoire est mémorable?).

 

American Nightmare {2013}: 03 - 07 - 13 - 13  = 09 /  20 (Pourquoi un tel bouche à oreilles et 3 suites au moins pour un tel concept déjà sans grand sens au 1er degré, et au déroulement cousu de fil blanc pour couronner le tout la porte de frigo, le rôle du SDF.... Même les personnages qui constituent la famille n'ont pas un intérêt propre...Aucun intérêt!).

 

Amour {2012}: 13 - 09 -05 - 13 = 10 --> 7 / 20 (-3. L'histoire est évidemment poignante, et la progression de la déchéance est très bien retranscrite d'autant que l'interprétation de la vieille dame est percutante.Mais la diction imposée par Haneke est artificielle et ça reste très austère comme atmosphère).

 

Amour brisé (L') ("Licence to Kill") {1984}: 05 - 02 -05 - 04 = 4 / 20 (Quelle escroquerie de présenter cette médiocre et vieillotte production TV comme un film de Denzel Washington qui n'apparaît que 10mn...).

 

Angles d'attaque {2008}: 15 - 18 - 19 - 18  =  17.5 /  20 (Même scène rejouée selon plusieurs points de vue tout en continuant d'apprendre des choses à chaque fois; le rythme est soutenu du début à la fin, à la fois dans le déroulement et grâce au style visuel et sonore. Superbe casting et divertissement de grande qualité).

 

Angry Birds {2016}: 05 - 15 - 18   = 12.6 -->  14 /  20 (L'idée même d'adapter ce jeu simplissime était le niveau 0 de l'imagination d'une production cinéma. Et pourtant ce cadeau empoisonné a été transformé en une explosion de créativité et d'humour en 3D. Ca ne va pas jusqu'à concurrencer un bon PIXAR mais c'est bien fun!).

 

Animal Kingdom {2011}: 06 - 06 - 10 - 15  =  9.25 /  20 (Zzzzzz.... le film a d'excellentes critiques mais je ne comprends pas pourquoi; c'est pas nul, mais il n'y a pas de début, un long "milieu", et une "fin" surprenante sans remettre en cause l'ennui du reste!).

 

Animatrix {2003}:

1 : Final Flight of the Osiris : 20/20 (inspiration & extension des films Matrix + belle animation 3D)
2 : The Second Renaissance Part 1 : 15/20 (l'histoire humanité/robot + analogie nazisme dépasse le cadre Matrix)
3 : The Second Renaissance Part 2 : 13/20 (suite moins originale, rejoint bien l'univers Matrix cette fois)
4 : Kid's Story : 11/20 (dessins d'aspect brouillon; proche de Matrix 1 sur l'histoire)
5 : Program : 11/20 (autre aspect abordé version manga; faut aimer le style)
6 : World Record : 08/20 (bonne idée générale mais peu intéressant et laid)
7 : Beyond : 07/20 (manga sans intérêt sauf si on en apprécie la poésie)
8 : A Detective Story : 13.5/20 (bonne histoire, mais dessins N&B stylés mais simplistes)
9 : Matriculated : 06/20 (croisement curieux entre Matrix et Tron)


 

Animaux amoureux (Les) {2007}:  14 / 20 (Des images somptueuses...qui ne suffisent pas à en faire un film à la hauteur du Peuple Migrateur par exemple : 80% des animaux sont des oiseaux [ça vaut bien le coup de rappeler qu'il y a 100 millions d'espèces...] et la musique ne vaut pas une belle partition de Bruno Coulais. Dommage de gâcher l'énergie des personnes qui ont capté les images en ne les mettant pas en valeur au montage!).

 

Animaux & Cie {2011}:  12 - 06 - 14 - 10 = 10.5 --> 8 / 20 (Médiocre et grossier en tous points [sauf la 3D somptueuse] : le message écologique asséné à coups de bulldozer, l'absence totale d'originalité [voire une tentative d'imitation des concurrents], le design, l'animation qui a  plusieurs années de retard.Soit on dit que c'est mauvais, soit on dit "à réserver aux tout petits"...mais c'est mauvais!).

 

Animaux Fantastiques (Les) {2016}:  11 - 13 - 19 - 13 = 14 -->  13 / 20 (Visuellement c'est fantastique, surtout en 3D! Par contre l'histoire reste très simple : des animaux s'enfuient et il faut les récupérer. Pas de coup de coeur côté casting qui pourtant aligne des acteurs au cachet sans doute conséquent).

 

Anna Karenine {2012}:  12 - 06 - 14 - 10 = 10.5 --> 8 / 20 (-2.5. Un film en costumes avec des tentatives de relents de comédie avec des personnages grimaçants et se tortillant pour faire comique et une réalisation qui renforce l'absurde avec utilisation d'éléments de décor de théâtre, c'est un gloubiboulga que je ne peux digérer).

 

Another Day in Paradise {1999}:  13 - 14 - 14 - 15 = 14 / 20 (L'histoire de ces 2 couples de toxico-voleurs dont les relations se rapprochent de rapports parents/enfants au fil de leurs aventures se suit avec intérêt, d'autant que le casting est de qualité.15 ans plus tard, le film ne prend pas une ride).

 

Antichrist {2009}: 12 - 15 - 13 - 14 = 13.5 / 20 (Voilà le genre de film choc calibré pour les festivals, comme Irréversible; à la différence de ce dernier, un navet fini filmé n'importe comment, il s'agit bien ici de cinéma. Quelques (rares) tics de réalisation agacent, certains plans caméra à l'épaule font amateur, mais on est loin du Dogme95 avec de vrais éclairages et une image plutôt belle. Sur le thème, c'est plutôt intéressant aussi. On pourra quand-même se demander si des scènes en principe classées X ont leur place).

 

Ant-Man {2015}: 12 - 15 - 15 - 14 = 14 / 20 (Le mélange de film de super-héros et de comédie est très réussi. La version jeune de Michael Douglas est encore plus impressionnante que celle de Schwarzy dans Terminator:Genysis; ça en devient effrayant de ce qu'on peut faire! 3D de conversion médiocre en salle, à voir en Blu-Ray).

 

Antwone Fisher {2003}: 10 - 12 - 14 - 16 = 13 / 20 (Si l'on met de côté la vision hollywoodienne de la psychologie, l'ensemble se tient de manière très sérieuse. Dommage pour les maladresses, raccourcis et happy end un peu ridicules).

 

Apocalypse Now {1979-2001}: 14 - 14 - 15 - 15 = 14.5 / 20 (L'impressionnante durée de 3h20 du montage 2001 (Redux) se "surmonte" finalement assez bien et la durée se justifie par l'ensemble des points de vue que l'on peut avoir sur le chaos de cette guerre, scène de plantation française incluse qui fait le parallèle entre le fiasco français précédent et la tentative américaine en cours. Dommage pour la musique au synthétiseur qui vieillit mal, mais pour le reste, c'est une grande oeuvre malgré l'accouchement difficile. Belle édition Blu-Ray "définitive").

 

Apprenti Gigolo {2014}: 12 - 15 - 15 - 15 = 14.25 / 20 (Un moment très agréable en compagnie de tous ces acteurs dont chacun a le loisir de jouer sa partition sans phagocyter les autres : bavardage insensé de Woody Allen, présence délicate de John Turturro et Vanessa Paradis qui me fait toujours autant craquer. La partie burlesque sur la communauté juive était par contre très superflue!).

 

Arac Attack {2002}: 05 - 15 - 15 - 14 = 12.25 --> 13.25 / 20 (+1.Excellent mélange d'épouvante et d'humour, la qualité un peu juste [vu d'aujourd'hui] des effets spéciaux n'enlève rien au caractère sympathique de cette série B de bon niveau).

 

Argent Comptant {1998}: 06 - 08 - 14 - 13 = 10.25 / 20 (Comédie ultra banale (et datée) dont l'intérêt ne réside que dans le one-man-show de Chris Tucker (qui en fait quand même trop). Charlie Sheen ne sert pas à grand chose et manque cruellement de charisme).

 

Argo {2012}: 15 - 18 - 18 - 16 = 16.75 / 20 (Autant j'ai la plus basse estime de Ben Affleck en tant qu'acteur, autant son film est une réussite absolue; il mélange intrigue politique sérieuse avec du suspens et un sens de la mise en scène d'une grande précision. Demande à en apprendre plus en Blu-Ray).

 

Aristochats {1971}: 05 - 10 - 13  = 9.3 --> 11 / 20 (Un film finalement assez banal bien en-dessous des autres "classiques" ou "chef d'œuvre" de Disney. L'image du Blu-Ray a beau être parfaite, le dessin fait un peu daté, tandis que le son DTS HD 5.1 ressemble à du simple mono, et la VO est à préférer pour les dialogues et chansons (un peu agaçantes d'ailleurs). C'est mignonnet mais pas très emballant donc).

 

Armageddon {1998}: 15 - 13 - 15 - 14  = 14.25 --> 13.75/ 20 (-0.5.Ce film souffrait déjà d'un mauvais goût exacerbé. Les années qui passent n'y changent rien, en ajoutant quelques effets spéciaux qui ont vieilli. 
Néanmoins tout film de Michal Bay comporte la technique nécessaire à un divertissement efficace et malgré un paquet de scènes agaçantes on peut le revoir avec un plaisir coupable).

 

Armée du Crime (L') {2009}: 10 - 07 - 12 - 12 = 10.25 / 20 (Film de guerre sans originalité avec des acteurs médiocres, des dialogues médiocres, et rien pour sauver tout ça de l'aspect téléfilm. Les critiques des autres sont pourtant bonnes...).

 

Arnacoeur (L') {2010}: 13 - 14 - 14 - 14 = 13.75 / 20 (Comédie est plutôt sympathique :de bonnes situations même si l'ensemble est prévisible sur une base de scénario néanmoins originale. Mon avis reste le même sur le casting : toujours pas très fan de Romain Duris, toujours hypnotisé par Vanessa Paradis, et amusé par cet excellent comique belge François Damiens).

 

Arrival (The) {1997}: 05 - 05 - 09 - 09 = 7 / 20 (Dans "science-fiction", on est sensé avoir une base de science pas trop invraisemblable mais là, tout est sans queue ni tête, et pas que sur ce point. Bref...).

 

Arsène Lupin {2004}: 09 - 03 - 14 - 13 = 9.75 / 20 (Adaptation nullissime, situations parfois guignolesques, combats mal chorégraphiés. Et Romain Duris est-il fait pour ce rôle?).

 

Art de la Guerre 2 {2008}: 03 - 03 - 02 - 06 = 3.5 / 20 (Réalisé avec les pieds sur une histoire médiocre. Wesley Snipes cachetonne, comme d'habitude et c'est triste pour lui! Fuyez!).

 

Artist (The) {2011}: 13 - 15 - 17 - 16 = 15.25 / 20 (Une base on ne peut plus casse-gueule par l'équipe qui a pourtant manqué la parodie intéressante mais finalement lourdingue OSS117. Et pourtant, cela fonctionne ici, avec cette fois un hommage rendu avec le plus grand sérieux au cinéma, en apportant en plus une histoire originale. Jean Dujardin et Bérénice Bejo sont au-dessus de ce qu'on pouvait espérer : parfaits dans ces rôles).

 

A Single Man {2010}: 09 - 05 - 15 - 14 = 10.75 --> 9 / 20 (-1.75. Je suis persuadé que tout ce beau monde est en train de réaliser quelque chose de grand : chacun est investi avec minutie et sensibilité dans ce long bavardage mélancolico-gay complètement vain. Une très belle musique permet de nous plonger dans une délicieuse sieste. Zzzzz...).

 

Assaut sur le central 13 {2005}: 11 - 13 - 16 - 15 = 13.75 / 20 (Sympathique et plutôt esthétique à défaut de passionnant  même si dans le même genre, "Nid de guêpes" est bien plus efficace à tous points de vue).

 

Associés {2003}: 16 - 15 - 19 - 17 = 16.75 / 20 (Ce devait être un "petit" film du grand Ridley Scott, mais c'est un petit bijou bien plus étoffé qu'anticipé : les problèmes psy du personnage principal, puis la relation père-fille, tout ça en amenant progressivement la partie arnaque et ses twists. Et l'intelligence du scénario est sublimée par une réalisation on ne peut plus appropriée sur une musique de Hans Zimmer).

 

Astérix & Obélix : Mission Cléopâtre {2001}: 18 - 19 - 18 - 18 = 18.25 / 20 (Un gag par minute minimum via des jeux de mots, des anachronismes, des gags visuels, bref, toute la panoplie de ce qui peut être drôle au cinéma + Casting XXL!).

 

Astérix aux Jeux Olympiques {2008}: 13 - 06 - 12 - 13 = 11 / 20 (Un budget démesurément vain puisque ce qui compte c'est l'humour, et ici c'est poussif et foutraque : pas facile de faire comme Alain Chabat et de caser intelligemment son vivier de stars! Il y a des choses amusantes, c'est pas trop ennuyeux mais il y avait trop de potentiel pour que le résultat ne nous rende pas furieux. Note : nombreux plans panorami(x)ques impossibles à regarder sans activer le "Motion Flow" de son téléviseur...vivement les films en 60 images/s!).

 

Astérix et Obélix : au service de Sa Majesté {2012}: 07 - 06 - 15 - 13 = 10.25 / 20 (Le meilleur Astérix de la saga!! Je ne parle pas du film mais de Edouard Baer... Avec un excellent Luccini en César, ce sont les SEULS points positifs de ce naufrage qui rejoint le niveau du 1er épisode : très peu d'humour, casting bancal et nullissime Vincent Lacoste).

 

Astérix - Le Domaine des Dieux {2014}: 14 - 16 - 14 - 13 = 14.25 / 20 (Etant un ultra-fan d'"Astérix : Mission Cléopâtre", je ne pensais jamais retrouver ce rythme de comédie. Et pourtant, même si j'ai préféré le travail des dialogues du film de Chabat, il faut reconnaître qu'ici aussi c'est très percutant et en plus l'animation permet tous les délires visuels (ahhh, ces sangliers comme ils sont choupinou!). Sans l'horripilant Elie Semoun et avec une 3D correcte [incroyable une platitude pareille!] on auait pu monter assez haut).

 

A Serious Man {2010}: = 08 / 20 (Je suis allé voir ce film par erreur...et c'était une erreur, je note même pas en détail vu que c'est pas mon genre et que je suis parti à la moitié).

 

Au Bout de la Nuit {2008}: 13 - 15 - 16 - 16 = 15 / 20 (Très belle réalisation [réalisateur à suivre] et casting prestigieux sur une histoire malgré tout un peu trop classique mais on passe un bon moment).

 

Au Bout du Conte {2013}: 14 - 12 - 16 - 15 = 14.25 --> 13.75 / 20 (-0.5.Le duo Jaoui/Bacri accouche toujours d'un résultat intéressant; le film globalement n'atteint pas un sommet, mais il est parsemé d'un grand nombre de situations/dialogues qui font mouche. Belle idée de déstructurer les contes de fés en rapport avec la vie réelle).

 

Au Coeur de l'Océan {2015}: 10 - 07 - 08 - 12 =  9.25 / 20 (Le début est déjà "gnan-gnan" avec des paysages de matte painting déjà artificiels. A ce stade, on est impatient de prendre la mer et d'affronter "la bête". Mais la suite se révèle assez laide en effets spéciaux marins. Et la dernière partie n'en finit pas de finir...).

 

 

Au-delà {2011}: 08 - 10 - 14 - 13 = 11.25 / 20 (Je ne vois pas bien pourquoi Clint Eastwood s'est embourbé dans un film avec un fonds de visions de medium et avec une scène de tsunami aux effets spéciaux atrocement ratés, avec une structure aux 3 histoires trop peu intriquées pour qu'on en saisisse l'intérêt. Allez, un accident de carrière ça arrive à tous!).

 

Au-delà de l'illusion {2009}: 13 - 10 - 14 - 14 = 12.75 / 20 (Un mélange d'éléments réels de la vie d'Houdini entourant l'histoire (fictive) d'une bluette entre le magicien et une pauvre femme vivant dans la misère avec sa fille. C'est pas désagréable mais cela ne va pas plus loin que ça malgré tout.)

 

Austin Powers 1 : International Man of Mystery {1997}: 15 - 15 - 14 - 15 = 14.75 / 20 (Il y a 2 catégories de comédies parodiques : celles qui assemblent des gags à la suite de manière analogue à une pâte pleine de grumeaux et celles qui ont malaxé cette pâte avec suffisamment de travail et de créativité pour en faire une nouvelle gourmandise comme c'est le cas ici. Ce premier opus met déjà brillamment en place la structure de cet univers créé par Mike Myers)

Austin Powers 2 : l'espion qui m'a tirée {1999}: 13 - 13 - 15 - 15 = 14 / 20 (Il y a 2 catégories de comédies parodiques : celles qui assemblent des gags à la suite de manière analogue à une pâte pleine de grumeaux et celles qui ont malaxé cette pâte avec suffisamment de travail et de créativité pour en faire une nouvelle gourmandise comme c'est le cas ici. Ce second opus nous fait d'abord craindre une redite complète, mais heureusement il va plus loin [introduction géniale de mini-Me]...même si c'est un peu moins fluide et qu'on voit s'ajouter un peu d'humour scatologique qui me plaît beaucoup moins)

 

Austin Powers 3 : in GoldMember {2002}: 14 - 17 - 17 - 18 = 16.5 / 20 (Il y a 2 catégories de comédies parodiques : celles qui assemblent des gags à la suite de manière analogue à une pâte pleine de grumeaux et celles qui ont malaxé cette pâte avec suffisamment de travail et de créativité pour en faire une nouvelle gourmandise comme c'est le cas ici. Ce troisième opus est de TRES loin le meilleur : dès le générique, on en reste bouche bée en se demandant comment le niveau va rester aussi élevé pendant 1h30. Tout n'est pas parfait mais l'avalanche de surprises mérite cette note. Pourvu que tout cela fonctionne encore en 2014...) 

 

Aux yeux de tous {2012}: 16 - 14 - 16 - 11 = 14.25 --> 13.25 / 20 (-1.Dès le générique de début on découvre que l'on aura un style audacieux. L'usage des caméras de surveillance permet de dynamiser la  traque des terroristes et on est encore surpris à la fin par la courte durée et la conclusion très percutante. MAIS tout le monde joue particulièrement mal et c'est ce qui plombe le film. Il faut absolument un remake, c'est du gâchis! Le talentueux réalisateur (scénariste/producteur) Cedric Jimenez est à suivre de près

 

Avalon {2002}: 05 - 01 - 05 - 05 = 4 / 20 (Ce film réalise l'exploit d'un quasi sans-faute dans la nullité : visuellement c'est extrêmement laid, l'histoire fait honte au jeu vidéo le plus médiocre t chaque scène traîne en longueur. Même les bruitages et les figurants sont ridicules. Reste la musique, c'est maigre).

 

Avatar {2009}: 14 - 18 - 15 - 20 = 16.75 / 20 (Rares sont les films qui créent un nouvel univers, mais l'histoire reste peu emballante. Musique d'une médiocrité surprenante (du sous-Titanic). En revanche côté technologie, que ce soit la 3D ou la motion capture [jamais vu un tel réalisme!], c'est une énorme avancée pour le cinéma. Le Blu-Ray 3D est au-delà de toute espérance [j'ai même bien plus apprécié qu'au cinéma])

 

Avant l'Aube {2011}: 15 - 11 - 11 - 13 = 12.5 / 20 (Sur une bonne idée de base d'histoire, le réalisateur de la bande annonce fait un bien meilleur travail que celui du film! On ne filme pas 15 minutes de paysages de montagne enneigée avec un ciel gris par exemple! Rythme inégal. Frustrant)

 

Avant le déluge {2016}: 12 - 11 - 15  = 12.7 / 20 (Ce n'est pas le premier film à traiter le sujet. L'implication de Leonardo est tout à fait louable même s'il prend également plaisir à parcourir le monde et à se mettre en scène pour la cause. Les images sont belles mais il n'y a ni révélations particulière, ni un angle particulièrement original de traiter le sujet. Toute initiative reste positive mais en tant que film, l'apport reste plutôt limité.)

 

Avengers {2012}: 10 - 16 - 17 - 16 = 14.75 / 20 (Ressemble a un film de super héros habituel, avec en plus des duels intéressants, quand soudain on arrive à la fin du film à un déchaînement d'action et d'humour comme on n'a jamais vu! 1er film en fausse 3D qui donne un résultat convaincant. Musique très décevante en revanche. Progression de l'histoire parfaitement ficelée sauf un tunnel de 15 à 20 minutes au milieu du film.)

 

Avengers 2 {2015}: 10 - 14 - 18 - 15 = 14.25 / 20 (Ca démolit bien quasiment sans interruption, en 3D, avec plein de super héros, des touches d'humour...Il y a encore peu ça aurait pu suffire à faire un film d'action majeur, mais aujourd'hui ça finit par faire un peu futile. Ca reste évidemment très divertissant)

 

Awake {2007}: 14 - 13 - 10 - 13 = 12.5 / 20 (Le sujet est original et l'histoire plutôt intéressante. Mais la mise en oeuvre est pataude et donne au final un film très oubliable).

Published by ***Christophe*** - dans Cinéma
commenter cet article

commentaires