Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ce blog a été créé le 24/10/2005 et mis à jour en 2017.

PS : Bonjour Am....s! ^^

Rechercher

17 septembre 2009 4 17 /09 /septembre /2009 10:28

 

 


Image


Mise à jour 29/01/2017 (fin de la 3D)

*********************************
**********SOMMAIRE**************
*********************************
-Pré-Introduction : les innovations majeures en matière d’écran
-Introduction
-Les normes du Blu-Ray 3D
-Les 2 technologies majeures (et finalisées)
-Les différents flux 3D
-Tout sur le HDMI 1.4
-Le cas particulier de la PS3
-Les technologies utilisées au cinéma
-La 3D est-elle visible par tous?
-Les contenus 3D (films, TV, Internet…)
-Technologies sans lunettes (le futur?)
-Conclusion
-J'ai testé la 3D sans lunettes
-J'ai testé AVATAR / Sexy Dance au cinéma (lunettes actives)
-J'ai testé Alice au pays des merveilles en pseudo 3D
-Fin de la 3D pour la 2e fois : 2017
-ANNEXES





---------------------------------------------------------------------------
Pré-Introduction : les innovations majeures en matière d’écran
---------------------------------------------------------------------------

Années 1950 : Introduction de la télévision (moins de 4000/monde en 1950)
1954 : Premières émissions TV en couleurs aux États-Unis
1967 : Première émission TV en couleur en France (1500 téléviseurs compatibles sur le marché sur les 7.5 millions).
1980 : Apparition du format 16/9ième, des premiers écrans LCD et de la TVHD au Japon (mais marginale et chère).
1997 : Si le premier téléviseur plasma (monochrome) a été mis au point en 1964, Fujitsu a présenté un premier modèle commercialement viable en 1992 et le premier disponible à la vente sera un Pioneer en 1997.
Ce point est représentatif du temps qui peut s’écouler entre prototype de recherche et commercialisation.
2005 : Les premiers téléviseurs HD arrivent en France, d’abord « HD-Ready » (1280x720 lignes) puis « Full HD » (1920x1080 lignes) contre 720x576 pour le DVD.
2010 : Arrivée de la 3D stéréoscopique (avec lunettes).
2012 à 2015 ? : Arrivée de la 3D autostéréoscopique (sans lunettes) : surveiller Toshiba qui mise beaucoup dessus...mais rien de ce que j'ai vu n'est convaincant...



---------------
Introduction
---------------

Qu’est-ce que la 3D ? L’impression de profondeur d’une image résultant de la reconstitution du cerveau de 2 images vues de l’œil gauche et droit (des images d’une scène vues de 2 angles légèrement différents).
TOUTES les technologies de diffusion 3D ont donc pour but de fournir à chaque œil ces images légèrement différentes à partir d’une vidéo projetée par un écran nécessairement plat.
Il faut donc soit que chaque œil reçoive de l’écran 2 images différentes (très difficile avec des système optiques diffusant chaque image vers chaque œil, que ce soit à partir de points de vue fixes ou par eye tracking), soit tout envoyer « en même temps » et filtrer ensuite avec des lunettes l’image correspondant à chaque œil.
Précision : la 3D dont on parle ici n’a rien à voir avec les horreurs précédentes = procédé anaglyphe (lunettes aux couleurs rouge/bleu pour chaque œil)
C'est une idée qui ne date pas d'hier et l'aventure de la 3D a été faite d'espoirs et de longues périodes de délaissement.
Il faut quand-même savoir que les premiers longs métrages en 3D datent des années cinquante comme "Dial M for murder", d'Alfred Hitchcock!!
De quoi ai-je besoin, combien ça coûte ?
-un film 3D en Blu-Ray : prix globalement invariant (en principe compatible avec les lecteurs Blu-Ray classiques)
-lecteur Blu-Ray compatible 3D : surcoût anecdotique
-une chaîne d'éléments en HDMI certifié 1.4 (le téléviseur évidemment, mais aussi les amplificateurs home-cinéma intercalés entre le lecteur Blu-Ray et le téléviseur; quant au cable, il suffit qu'il soit de qualité nécessaire pour transmettre le débit nécessaire = cable High Speed)
-téléviseur/projecteur compatible 3D : technologie active (90% des téléviseurs) ou passive (principalement supportée par LG)
-lunettes 3D (une paire par personne) : dépend de la technologie (quelques euros pour les lunettes passives [polarisantes] à 90 euros en moyenne pour les lunettes actives [LCD])...mais chaque fabricant propose les lunettes correspondant à ses écrans! Il y a bien un début de tentative de lunettes universelles mais les premiers résultats sont loin d'être concluants.
A ce propos, si cela se démocratise ça serait bien d'incorporer une correction optique pour ceux qui portent des lunettes...question de confort...Samsung prévoit un partenariat avec des opticiens (au Japon pour l'instant). Si la technologie passive l'avait emporté, cela aurait été encore plus simple à inclure.


--------------------------------
Les normes du Blu-Ray 3D
--------------------------------

Le MPEG4-MVC, autorise la compression de deux flux vidéo 1080p, l’un consacré à ce que doit percevoir l’œil gauche et l’autre l’œil droit.
Théoriquement, une piste vidéo en 3D 1080p serait plus lourde de 50% seulement par rapport à la même piste vidéo limitée à du 1080p 2D.
Les spécifications intègrent aussi la possibilité de créer des graphismes aboutis en 3D.
On pense à une nouvelle forme de navigation, c'est-à-dire à des menus entièrement réalisés en relief.
Les lecteurs Blu-Ray Disc 3D compatibles seront capables de lire des disques 2D standard. Et vice versa c'est-à-dire que le format Blu-Ray 3D est rétro-compatible avec les lecteurs Blu-Ray actuels
Le format Blu-Ray 3D a été conçu enfin pour fonctionner avec tous les écrans 3D du marché (technologie active ou passive).
La technologie NVIDIA 3D Vision est désormais compatible avec les Blu-Ray 3D (cf spec requises) ainsi que chez le concurrent ATI à partir des modèles Radeon HD 6000, tout comme les dernières versions des logiciels de lecture de Blu-Ray pour PC (Power DVD 10, Total Media Theater 3).


----------------------------------------------------
Les 2 technologies majeures (et finalisées)
----------------------------------------------------

A)Affichage par décalage temporel (active shutter)
Principe : Il s'agit d'afficher en alternance l'image pour l'œil gauche et l'image pour l'œil droit. Appelée aussi « active shutter » car les lunettes sont "actives" : synchronisées avec la diffusion, elles sont constituées de panneaux LCD qui s'obscurcissent tour à tour pour chaque œil permettant de filtrer (de manière temporelle donc) les images gauche et droite.
Participants : C'est la technologie quasi exclusivement choisie par tous les constructeurs.
Avantages : Peu de modifications à apporter aux écrans LCD/plasma actuels (juste l'électronique)
Inconvénients : Luminosité nettement diminuée, et synchronisation impeccable requise (et même avec ça, les panneaux LCD des lunettes n'occultent jamais à 100% l'image qu'ils devraient filtrer). Suivant les constructeurs, des caractéristiques varient suivant l'inclinaison de la tête (colorimétrie chez Sony, luminosité chez Samsung). Plus difficile de fabriquer des lunettes 3D avec correction optique (annonce de Samsung le 20/10/2010, à suivre)
Note : Panasonic insiste sur l'avantage des plasmas dans ce genre d'utilisation grâce à leur temps de réaction très faible (en LCD, les risques de voir une image "baver" sur la suivante sont plus élevés). Les premiers tests le confirment, même si le plasma a ses propres défauts. Font du plasma Panasonic, Samsung et LG (bientôt disponibles)


B)Affichage par décalage spatial (polarisation)
Principe : Il s'agit d'afficher différemment une ligne sur 2 de l'image du téléviseur pour l'œil gauche et pour l'œil droit en polarisant (1) la lumière différemment. Appelée aussi technologie "passive" car les lunettes sont "passives" : aucun dispositif de synchronisation, elles n'ont de spécial que leur verre polarisés (de la même façon que les lignes de l'image qui sont destinés à chaque œil) permettant de filtrer (de manière spatiale donc) les images gauche et droite.
Participants : JVC, Miracube et d'autres (Hyundai, Samsung, LG) qui ont proposé des téléviseurs avant 2010, comme le GD-463D10 à 5300 euros qui est déjà testé ici : c'est la technologie majoritairement choisie par les professionnels.
Pour la nouvelle vague 2010, seul LG qui y a cru jusqu'au bout propose 1 vidéoprojecteur "grand public" hors de prix, et 1 LCD (LD950)
Avantages : Lunettes légères et moins chères, pouvant supporter une correction optique et on pourrait (sans les lobby qui ont forcent la solution adverse) utiliser le matériel existant (sauf le téléviseur) à condition d'utiliser des Blu-Ray avec le film spécifiquement encodé en 3D (non compatible 2D pour le disque qui le contient, ce qui est aussi le cas des films 3D anaglyphes actuels au passage).
Inconvénients : Si la résolution du téléviseur est simplement Full HD, la résolution de l'image finale pour chaque œil sera de la demi-Full HD (pour avoir de la 3D Full HD, il faut donc doubler la résolution initiale du téléviseur). Téléviseur probablement plus cher que la solution concurrente ("active"). L'image étant diffusée d'une manière particulière, il faudra vérifier que la diffusion d'une image 2D n'est pas dégradée (couleurs, etc).
L'œil doit être assez précisément positionné verticalement pour que l'effet 3D soit efficace (plus de latitude horizontalement).
Il n'est pas du tout exclu que dans quelques années le choix bascule en la faveur de cette technologie; nous verrons bien...
Note : cf compte-rendu Dimension3, on peut aussi transformer un vidéoprojecteur 3D destiné à diffuser en mode actif (120 Hz) en vidéoprojecteur polarisant par adjonction d'un filtre polarisant synchronisé avec la diffusion des images; du coup, on peut alors utiliser des lunettes passives (voir chez DepthQ) : cette fois la résolution reste intacte parce que l'autre solution pour conserver la résolution c'est d'utiliser 2 vidéoprojecteurs diffusant chacun l'image destinée à chaque œil.

C) Autre voie possible : "Dolby 3D"
Cette technologie est beaucoup moins utilisée mais assez intéressante. Elle reprend le principe de l'anaglyphe du filtrage par couleur mais de manière bien plus perfectionnée en filtrant par bandes de longueur d'onde (filtres interférentiels). Les couleurs ne semblent plus dégradées comme la méthode à lunettes rouge/cyan tout en conservant les avantages d'une technologie à lunettes passives.
Grâce à un filtre rotatif, ce sont les trois couleurs primaires (rouge, vert, bleu) qui sont filtrées pour chaque œil et pour chaque image. Le filtre est divisé en deux parties de différentes couleurs : une moitié se charge de filtrer les informations pour l’œil gauche et l’autre pour l’œil droit. Il doit être parfaitement synchronisé avec le défilement des images du projecteur. Concrètement, le filtre possède 50 couches de revêtements différents dont la fonction est de laisser passer ou de bloquer certaines longueurs d’ondes.
Une autre version consiste à utiliser 2 vidéoprojecteurs diffusant l'image destiné à chaque œil et à adapter ces 2 types de filtres sur chacun (plus de rotation de filtre nécessaire cette fois); c'est ce que propose notamment Infitec (cf compte-rendu du forum Dimension3)


(1)Lumière polarisée : le principe repose sur le fait qu’il est possible d’orienter le champ électrique des ondes lumineuses par l’emploi de deux filtres. Placés dans le même axe, ils laissent passer la lumière. Au contraire, lorsqu’ils sont placés à 90° l’un de l’autre, ils forment un barrage et empêchent toute lumière de passer.



Déjà sur le marché des écrans PC pour jeux vidéos 3D
Technologie : images alternées
Mitsubishi (écrans laser haut de gamme), ViewSonic, Zalman, Samsung (écrans PC plus classiques) ont lancé des écrans compatibles avec les traitements 3D des cartes graphiques Nvidia GeForce 3D Vision permettant de jouer à quelques centaines de jeux vidéo compatibles 3D (cf liste des matériels 3D à la fin).
C’est un peu anecdotique par rapport à un marché de masse mais il faut leur reconnaître l’existence.
Ce qu’il faut pour ces écrans, c’est savoir comment traiter ces flux à double image.
L’expérience est semble-t-il agréable même si elle n’est pas dénuée de bug (certains éléments restent en 2D, l’effet 3D n’est effectué qu’en profondeur donc pas d’effet latéral).
Le concurrent ATI propose quelque chose de similaire avec la nouvelle génération de cartes graphiques.


Un autre type d'écran (laser RVB qui éclairent des panneaux LCOS)
HDI Ltd : Ce n'est qu'une startup mais leur technologie semble extrêmement avancée au niveau qualité (et même au niveau du prix!)
Chaque œil a un rafraichissement de 360 images/seconde.
--> voir ici
 



--------------------------
Les différents flux 3D
--------------------------

Images issues du post de Dugom1


Il y a plusieurs façons d'envoyer simultanément les 2 images : 2 façons non dégradantes (Full HD pour chaque œil, HDMI 1.4 obligatoire) et 2 façons dégradantes (perte de la moitié de la résolution verticale).


Completes:
16/18 : = Top/Bottom (format des jeux vidéos et films 3D, cf détail rubrique HDMI 1.4)
Image

32/9 : Side-by-Side pleine résolution; majoritairement utilisé par la télévision
Image


Compactées:
16/9 : Side-by-Side semi résolution; Le plus courant des compactés (beaucoup utilisé sur Internet)
Image

16/9 : Top/Bottom
Image

Il existe aussi le line-by-line (lignes paires / lignes impaires) non-représenté ci-dessus, la technologie en damier, ainsi qu'une technologie rencontrée sur des prototypes Philips appelée 2D-plus-depth.
Toutes ces méthodes sont intégrées dans le standard du HDMI 1.4 (mais certaines ne sont pas obligatoires dans le 1.3).

--------------------------
Tout sur le HDMI 1.4
--------------------------

HDMI 1.4, 1.4a
HDMI 1.4 / 1.4a : Seules les transmission 3D en 1080p/24Hz et 720p/{50Hzou 60Hz} sont obligatoirement supportées. En clair un téléviseur 3D Ready HDMI 1.4 n'est pas contraint se savoir reconnaître et décoder du 1080i en 3D. Cette bizarrerie s'explique par le fait que l'organisation qui a établi les spécifications du HDMI 1.4 en Juin dernier, ne s'attendait pas de sitôt un tel engouement des chaînes de télévision pour le 3D. Du coup, une nouvelle version du HDMI avec plus de formats 3D nativement supportés, le 1.4a a été mise au point (a priori cette version est présente dans les téléviseurs de première génération, à vérifier).
Selon Les Années Laser, l'intérêt principal du HDMI 1.4 en vidéo, c'est qu'il intègre un indicateur de flux. Il existe en effet une grande variété de moyens de transporter les 2 images de la 3D dans un tuyau (compressées côte-à-côte, dessus/dessous, en damier, en alternance..., cf illustrations un peu plus bas).


Format des films:
Double image complète "dessus-dessous", affichée 1080p à 24Hz par œil.
Image

Format des jeux:
Double image complète "dessus-dessous", affichée 720p à 50 ou 60Hz par œil.
Image

Formats des émissions TV:
Double demi-image "côte à côte", affichée 1080i à 50 ou 60Hz par œil.
Image

Double demi-image "dessus-dessous", affichée 720p à 50 ou 60Hz par œil ou 1080p à 24Hz par œil.
Image


Pour être HDMI 1.4:
Les diffuseurs (TV, Vidéoprojecteurs, etc...) doivent gérer tous ces formats.
Les sources (Lecteur Blu-Ray, Carte graphique, Démodulateur, etc...) doivent gérer au moins un de ces formats.


Dois-je racheter un cable HDMI certifié 1.4?
Pas forcément : une version de la norme HDMI n'a pas de sens pour un cable (en dehors des fonctionnalités Return Audio Channel et Ethernet qui sont propres aux nouveaux cables 1.4 supportant ces fonctionnalités [pas tous]) : ce qui compte, c'est le débit qu'il peut supporter.
Autrement dit un bon cable HDMI (dit High Speed) est tout à fait capable de transmettre de la 3D.




--------------------------------
Le cas particulier de la PS3
--------------------------------

Limitations dues au HDMI 1.3:
Le Dolby TrueHD sort en Dolby Digital
Le DTS-HD sort en DTS
Limitations dues au HDMI 1.3 ou à cette version du firmware?
Les sous titres ne sont qu'en 2D
L'interactivité Java n'est qu'en 2D
Bugs :
Certains ont un problème de détection lorsque la PS3 et l'écran ne sont pas directement reliés (mais s'ils réintroduisent un élément 1.3 par la suite, il se peut que tout fonctionne ensuite correctement; chez moi en tous cas, ça ne marche que quand elle est reliée directement au téléviseur)


Quid des lecteurs Blu-Ray 3D qui ne sont devenus 3D qu'à la suite d'une mise à jour firmware comme certains lecteurs Sony par exemple?
D'après une source d'un service technique, le hardware était déjà HDMI 1.4 mais les fonctionnalités ont été bridées à la sortie du lecteur, soit de bonne fois de la part du constructeur qui n'était pas près au niveau firmware, soit pour payer des taxes moins importantes (qui varient aussi en fonction de l'utilisation du HDMI...).
Bref, pas de miracle.


-------------------------------------------
Les technologies utilisées au cinéma
-------------------------------------------

Cinéma = 24 images par seconde. On projette en 3D 48 images différentes par secondes (et en fait 48x3 images par seconde car on alterne ces 2 images différentes 3 fois : "triple flash").
Ce triplement permet à la fois d'éviter les clignotements, fluidifier l'image (calcul de 2 images intermédiaires en numérique) et gagner de la luminosité (+33 % de lumière)
Là aussi, une paire de lunette occulte pour chaque œil les images qui ne leur sont pas destinées.

Les 2 types de technologie vues ci-dessus cohabitent (images alternées et images polarisées-->écran particulier requis dans ce cas), avec une troisième, celle de Dolby.
Cette dernière (technologie passive, comme la lumière polarisée) consiste à ajouter une roue colorée entre la lampe et le film 3D qui «colore» alternativement les images avec des gammes de fréquences de couleurs primaires légèrement différentes qui sont ensuite corrigées par les lunettes pour chaque œil.
C’est la technologie qui se rapproche le plus de la médiocre 3D aux lunettes rouge et bleu (anaglyphe) dans son principe, mais en bien plus efficace.
Pour tout savoir sur les technologies utilisées au cinéma, visiter ce site


Rapport avec les appareils domestiques :
On a donc vu que la fréquence 3D cinéma = 48 Hz (2x24 images pleines par seconde affichées 3 fois ensuite), la fréquence États-Unis et solution NVidia = 2x60Hz, et en Europe on est en 2x50Hz.
Rien de bien nouveau par rapport à la 2D mais comme pour la 2D, il faut que les diffuseurs (LCD, vidéoprojecteurs) prennent en compte ces différentes fréquences d’entrée pour les signaux 3D pour y appliquer les traitements adéquats.


-------------------------------------
La 3D est-elle visible par tous?
-------------------------------------

La réponse est non selon une étude menée par le College of Optometrists in Vision Development (USA).
Environ 56% des personnes âgées entre 18 et 38 ans ont au moins un ou plusieurs problèmes de vision binoculaire qui peuvent détériorer leur expérience de la 3D relief
On estime en tout à 1 million le nombre d’américains ayant une vision binoculaire déficiente.

5% de la population souffre d’amblyopie, qui est définie comme la diminution de la vision d'un œil par non-stimulation d'une voie visuelle au cours du très jeune âge, ou de strabisme, qui est un défaut connu de parallélisme des axes visuels.

Enfin, certaines personnes peuvent également ressentir une impression nauséeuse; une des causes de ce problème est connue sous le nom de VMH ou hypersensivité aux mouvements visuels.
 


-------------------------------------------------
Les contenus 3D (films, TV, Internet…) ?
-------------------------------------------------

Blu-Ray
Voici la liste des titres déjà sortis et ceux à venir :
Voir aussi le topic de Hyper Daxter

Liens vers les rubriques "Blu Ray 3D" de 4 sites Amazon (France, Etats-Unis, Allemagne, Royaume Uni) + un autre :
Amazon.fr
Amazon.com
Amazon.de
Amazon.co.uk
AxelMusic

Cinéma
Pour faire un film 3D, il faut impérativement (sauf les conversions commerciales faites à la va-vite) filmer avec une caméra 3D (qui a un double objectif, comme les 2 yeux de l’homme) filmant des images légèrement décalées.
C’est un peu plus cher mais pas insurmontable sauf pour des questions d'encombrement où ces caméras ne peuvent pas encore tout faire.

Des techniques sont apparues pour transformer un film 2D en 3D (société In Three dès 2005) et James Cameron a relancé l'idée le premier.
Devant les sommes considérables en jeu, Warner s'est empressé de se lancer dans une campagne de conversion de ses gros films à venir sur les écrans (à commencer par Alice au pays des merveilles et Le Choc des Titans), ce qui ne coûte que 5 millions de $ par film (c'est loin d'être aussi bien que de la 3D native).
James Cameron estime qu'il faut bien plus de temps pour faire une conversion soigneuse et proposera Titanic en 3D en Avril 2012 pour les 100 ans du naufrage (idem pour Star Wars qui ressortiront à la cadence d'un épisode par an tandis que StudioCanal travaille en parallèle à la conversion de Terminator2).
Simuler de la 3D est comparable à simuler de la HD en créant par des calculs complexes de l’information manquante (mais aussi performants soient-ils, des algorithmes d’interpolation ne seront jamais comparable avec de la vraie information).

Des techniques aussi existent pour faire de la 3D en temps réel (d’abord NVidia sur certaines cartes graphiques PC pour des jeux vidéo et JVC dans des téléviseurs présentés à l’IFA de Berlin ; c’est évidemment un cran en dessous de la vraie 3D mais semble-t-il bluffant comme performance).
D'ailleurs les téléviseurs 3D ont de plus en plus leur solution propriétaire pour convertir de la 2D en 3D (Samsung et Toshiba en parlent le plus, Sony le fait mais moins bien actuellement et Panasonic l'a introduit sur sa seconde gamme de plasmas 3D).

Pour les films d’animation, rien de plus simple (anciens ou récents) car la « caméra » est virtuelle dans un décor et des personnages complètements 3D donc il suffit d’ajouter une caméra légèrement décalée par rapport à la première (note : malgré cela les Toy Story 1&2 seront convertis comme d'autres car le saut de génération au niveau software et hardware empêche de pouvoir retravailler sur ces films avec cette nouvelle contrainte... c'est donc valable que pour les films d'animation récents).


Chaînes de télévision
****FRANCE****
23/05/2010 : Orange a lancé une chaîne 3D gratuite pour ses abonnés. Pour commencer « la chaîne diffusera des matchs de Roland Garros en 3D, y compris ceux des années passées, puis des concerts, des combats de boxe, le contenu s’enrichira progressivement et on achètera aussi des films en 3D.»
Accessible notamment via satellite Orange.
09/11/2010 : Numéricable ajoute "Ma Chaîne 3D" 3D sur le canal 19 --> abonnés au câble possédant un décodeur HD.
Le porte-parole du câblo-opérateur français a également annoncé que la diffusion à la demande de programmes en 3D (VOD) avec Nagravision serait disponible dans la deuxième partie de l’automne (débit minimal de 15Mbps). Prix non communiqué. Numéricable vient par ailleurs de rejoindre Panasonic, Cisco, Nagravision et Sagemcom au sein de la 3D-HD Alliance
Annonce du 30/09 : Accessible à tous les abonnés Free ou Alice munis de la dernière box en date de leur opérateur, 4 nouvelles chaînes 3D : NRJ12 3D, Wildearth 3D, Brava 3D et Penthouse 3D arrivent. Les deux premières appartiennent au bouquet « basic », alors que les deux dernières requièrent la souscription d'une option spécifique. Du côté de la VOD, Free annonce une version 3D de son FHV (Free Home Video) ainsi que l'arrivée de Dorcel 3D, plateforme dédiée aux contenus X édités par la famille du même nom.
NRJ12 3D est disponible dès aujourd'hui. Wildearth 3D et Brava 3D arriveront quant à elle en octobre, suivies par les services de VOD d'ici la fin de l'année.
09/11/2010 : Orange ajoute un service de VOD 3D le 11/12/2010.
Noël 2010 : Après ses essais lors de la coupe du monde de football, Canal+ lancera une chaîne permanente : films (animations et longs métrages), documentaires et certainement des diverses émissions de Canal+. Le responsable des technologies et systèmes d’information du groupe Canal+, Joseph Guégan a indiqué dernièrement : "Nous réglons ce premier semestre les derniers problèmes techniques et nous comptons lancer pour Noël une chaîne dédiée à la 3D". A noter que Canal+ 3D Espagne a commencé bien avant nous... La chaîne sera accessible à tous les abonnés de CanalSat équipés des derniers décodeurs satellite HD DualS et LeCub.

****Europe****
04/05/2010 : Chaîne 3D européenne de démonstration (satellite)(Side-by-Side, 1080i)
01/10/2010 (premières démos depuis Avril) : Sky 3D accessible à tout abonné Sky+HD; le premier événement sera la Ryder Cup 2010 (golf).

****Etats Unis****
11/06/2010 2010 : DIRECTV a annoncé lancer 4 chaînes dédiés au contenu 3D: ESPN 3D, une chaîne uniquement 3D et alimentée par Panasonic appelée N3D, une chaîne 3D pay-per-view, et 3D DIRECTV on Demand. DIRECTV a diffusé 25 matchs de Coupe du Monde en 3D, tandis qu'ESPN fournit 85 évènements sports en live en 3D. Apparemment, N3D est la chaîne qui aura le contenu de Fox, NBC, MTV, CBS, HDNet et Turner Broadcasting.
11/06/2010 : ESPN (groupe Disney) avec l'aide de Sony de puis Janvier 2010 (Etats-Unis) a commencé avec la diffusion du match d'ouverture Afrique du Sud - Mexique et diffuse également du foot américain (dont Sony est partenanire)
2011 : Discovery = joint venture entre Sony Corporation, Discovery Communications et IMAX Corporation. Contenus 3D 24h/24 de tous genres dont de l'histoire natuelle, de l'aventure, des bandes annonces cinéma et des films IMAX. Liste des contenus qui seront proposés.

****Autre****
Septembre 2010 : Eurosport a diffusé durant l'IFA de Berlin l'US Open de tennis (via satellite EUROBIRD 9A d'Eutelsat Communications).Il était question aussi de lancer un vrai nouveau canal permanent début 2011...

Vidéos en relief téléchargeables sur Internet
Pour ceux qui ont un un écran 3D et les lunettes qui vont bien :
Quelques extraits téléchargeables



----------------------------------------------
Technologies sans lunettes (le futur ?)
----------------------------------------------

Avertissement :
BEAUCOUP DE CES RECHERCHES FONT RÊVER MAIS SONT LOIN D’ÊTRE ABOUTIES.
Certaines existent surtout par le biais de communiqués à prendre avec des pincettes quant à leur viabilité, du moins pour le home-cinéma.
Les domaines d’applications peuvent être par exemple l’imagerie médicale, l’assistance à la conduite, etc.
La qualité est pour l'instant insuffisante à une utilisation home-cinéma (obligation d'être exactement placé face à l'écran, difficilement polyvalent avec la 2D...

Et surtout, par leur principe - envoyer différentes images d'une scène suivant la position du spectateur (chaque oeil doit voir une image différente et cela pour différents positionnements)- il faut donc multiplier les points de vue (imaginez le débit si on devait diffuser N fois du Full HD!!)...même si une partie des images "intermédiaires" pourraient géométriquement être interpolées.
C'est pourquoi les usages actuels sont surtout destinés dans un premier temps à des galeries marchandes, agences de voyage pour visualiser un produit.

La méthode employée s'appelle l'autostéréoscopie (= sans lunettes). Elle a été mise au point par Pierre Alio (Alioscopy), autodidacte expert en photo et donc de la profondeur de champ. « L'idée est de focaliser vers chaque oeil deux points de vue décalés d'une même scène grâce à un réseau de micro-lentilles (moins de 1 mm de diamètre) », explique cet ancien sculpteur et restaurateur d'œuvres d'art.
Très souple, ce filtre optique à réseau lenticulaire est placé devant un écran plat.
Ce dispositif est en fait l'adaptation d'un système inventé pour la photographie par Gabriel Lippmann en 1908 avec des lentilles sphériques, puis amélioré par Maurice Bonnet trente ans plus tard sous forme de lentilles cylindriques. Cette invention a permis de créer les cartes postales en relief.
Une amélioration du procédé Alioscopy consiste à effectuer en plus un suivi du regard pour ajuster à la volée les angles de diffusion afin de garder le spectateur dans le « sweet spot » (technologie Free2C de Fraunhofer)…mais on imagine la limite de ce principe : en plus des difficultés techniques, cela ne peut concerner qu’une seule personne.

Les grandes entreprises les plus avancées dans ce domaine sont Alioscopy (PME française) et Philips.
L'écran 42 pouces coûte 8000 € hors taxe chez Alioscopy (8 points de vue) , contre 9000 € hors taxe chez Philips.
Alioscopy équipe par exemple les plus grands aéroports chinois d'écrans 3D relief sans lunettes (42") pour la diffusion de spots publicitaires.
A terme ils devraient en installer entre 500 et 1000!
"La mise sur le marche de téléviseurs autostéréoscopiques ne sera envisageable que lorsque nous aurons mis en place une collaboration avec un groupe industriel. L'échéance de 2015 nous semble vraisemblable." (lien ici)
Philips : « Pour le moment, les lunettes sont indispensables mais nous espérons prochainement pouvoir proposer un produit regardable sans lunette. »
--> lire l'interview exclusive réalisée pour ce forum le 3/11/2009.

Dans les grands constructeurs, Samsung et LG (dès 2006) ont également présenté quelques prototypes.


******Les news les plus récentes*******
Une autre voie que les microlentilles est celle des barrières de parallaxe (un filtre dont le rôle est dédoubler l'image et de donner à chacune une orientation différente)
26/03/2010 : voici du nouveau (y compris pour le grand public via la nouvelle version de la console portable de Nintendo)
Sharp (02/04/20010) : c'est probablement lié, mais Sharp fait une communication sur son écran pour appareils photos 3D.
Toshiba : démonstration d'un 21" au SID 2010 (Mai 2010).
Philips : Dernière présentation d'un écran --> début de commercialisation dans 3 à 5 ans (ça ne veut ni dire que ça sera abordable au niveau prix, ni de qualité suffisante)
05/10/2010 : sortie commerciale au Japon pour Noël 2010 de 2 modèles :

Toshiba 12GL1 : résolution 1400x1050 en 2D, 9 fois moins en 3D soit 466x350 (1440$)
Toshiba 20GL1 : résolution 3840x2400 en 2D, 9 fois moins en 3D soit 1280x800 (2880$)


Récemment, la société Newsight a carrément fait la démonstration sur un 70"!! (mais elle vend aussi [à qui?] des modèles à taille plus raisonnable)

Une voie présentée il y a quelques temps consistait à n’appliquer qu’un simple revêtement sur l’écran (Philips, Acer). Plus de nouvelle.

Archives sur quelques société trouvées dans le domaine si vous voulez approfondir.


-------------
Conclusion
-------------

La 3D, cela arrive donc pour la première fois dans de bonnes conditions chez le grand public.

La 3D sans lunettes (type Alioscopy) : vous pouvez garder cela comme un fantasme pendant de nombreuses années; ce n'est pas une technologie finalisée ni vraisemblablement viable (il ne s'agit pas d'un problème technique matériel mais du contenu qui doit être filmé à de multiples points de vue et du débit monstrueux de données qui en découle).
--> technologie en développement

La 3D avec lunettes passives : les lunettes sont légères et peuvent potentiellement supporter une correction optique. Cependant, comme il s'agit d'un filtrage "spatial" (c'est-à-dire que les verres filtrent une partie de l'image envoyée au spectateur), on perd la moitié de la résolution diffusée.
Si on envoit une image en Full HD, on voit une image 3D en demi-Full HD, ce qui ne semble pas gênant du tout
Attention à ne pas diminuer la qualité des images 2D (99.99% d’utilisation de l’écran !) : les filtres polarisants peuvent par exemple perturber l’homogénéité de la lumière en 2D
--> technologie minoritaire

La 3D avec lunettes actives : les lunettes sont plus lourdes, avec batterie rechargeables, plus chères que les lunettes passives. Et comme elles sont constituées de cristaux liquides, il semble pour difficile d'y apporter une correction optique (rien de prévu à ce jour en tous cas excepté une annonce de Samsung le 20/10/2010, à suivre).
Le filtrage est cette fois temporel (les lunettes sont synchronisées avec le téléviseur pour occulter une image sur 2).
--> technologie majoritairement adoptée

C'est la solution "active" qui se généralise (du moins dans le domaine des téléviseurs).
Attention, cela n'empêche pas les constructeurs de choisir l'option "passive", mais ce qui est standardisé, c'est une double image Full HD sur le Blu-Ray destinée à la diffusion à lunettes actives compatible avec n'importe quel lecteur Blu-Ray pour la lecture 2D mais cela implique qu'il faudra malgré tout un lecteur Blu-Ray spécifique même pour la solution "passive" (le lecteur devrait alors retravailler cette image pour entrelacer les 2 images dans un flux unique Full HD). En dehors des considérations 3D, cette option arrivant dans un premier temps dans le haut de gamme, on est sûr d'avoir le meilleur de la technologie 2D actuelle.

Il faut enfin prendre en compte les critères de fatigue visuelle et de confort de manière plus général.
Cette fatigue dépend de la technologie mais aussi du contenu diffusé (attention aux déplacements rapides, à des profondeurs trop excessives, etc.)
Les effets de flous sont désagréables en 3D (par choix artistique, la profondeur de champ peut être réduite mais en 3D, le cerveau n'apprécie pas).
Les sources de lumière (surtout les néons qui clignotent) peuvent être perturbantes.
Risque d'images "fantôme" = "ghosting" = "crosstalk" (si des loupés dans le filtrage font qu'un oeil reçoit une image qui ne lui est pas destinée).




----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


-----------------------------------
J'ai testé la 3D sans lunettes
-----------------------------------

Cet écran vu au magasin Saturn de Rosny-Sous-Bois est de marque TCL (n°1 chinois, distribué sous cette marque en Asie et en Amérique du Sud, RCA en Amérique du Nord et Thomson/Alcatel en Europe).
Le principe a vraiment l'air similaire aux écrans Alioscopy...trop proche même pour ne pas m'intriguer (je croyais que les multi-brevets Alioscopy étaient inviolables...hum...).
Qu'est-ce que ça donne?
Soyons honnête, personne ne prétend vendre ces écrans actuellement. Il faut donc considérer ce que c'est réellement : un travail de R&D "work in progress".
Sur ces bases, on peut dire qu'on a les avantages suivants :
++colorimétrie, luminosité, contraste totalement conservés par rapport à une diffusion 2D
++pas de ghosting! (les problèmes sont ailleurs)
++effet 3D présent sur une latitude de positions suffisantes (et au pire = sur les côtés, l'image est simplement vue en 2D)
--c'est moche! Résolution manifestement extrêmement faible (pas sûr que ça soit la seule raison, difficile à expliquer ce qui ne colle pas)
--quelques aberrations de profondeur entre les différents objets

Le film diffusé en boucle était très court et en images de synthèses (il vaut mieux car pour les 8 points de vue diffusés, ça doit être très compliqué de filmer à 8 caméras exactement positionnées).
Si on se déplace latéralement, on passe (brusquement quand-même) d'un point de vue à un autre (d'un couple d'image Gauche/Droite différent). Pour qu'on ait vraiment l'impression de tourner autour d'un objet avec cette technologie, il faudrait infiniment plus de points de vue...

Conclusion :
Même si c'est moche, très loin des critères de confort qu'on peut souhaiter lors du visonnage d'un film, c'est vraiment sympa de pouvoir avoir un aperçu de ce qui normalement reste dans les labo.
Et il y a déjà pas mal de qualités à reconnaître. Mais on peut estimer qu'il reste bien 10 ans de développements avant d'avoir un résultat satisfaisant (sans compter qu'il faudrait que l'industrie du cinéma accepte de filmer à 8 voire 16 voire plus de caméras chaque scène...et ça, on l'imagine mal...).
On voit donc qu'il est vraiment inutile de dire "j'attends un écran sans lunettes pour passer à la 3D".


--------------------------------------------------------
J'ai testé AVATAR au cinéma (lunettes actives)
--------------------------------------------------------

Film :
Sans faire une critique ciné, ce qui n'est pas l'objet de ce post, Avatar fait partie de ces rares films qui créent un nouvel univers (c'est pas une somme de créatures dans des effets spéciaux mais un tout cohérent qui nous emmènent dans une histoire) comme l'ont fait Star Wars ou Matrix par exemple.
La technologie, que ce soit la 3D ou la motion capture (jamais vu un tel réalisme!), est au service de l'histoire et non pas l'inverse.
Message écologique bien intégré à l'histoire. Excellent casting. Par contre musique en retrait.

3 D
La première impression est déconcertante : on voudrait observer les moindres recoins du décors mais ce n'est pas possible (la mise au point n'est faite que sur certains endroits).
Une fois qu'on a compris que même en 3D, le cinéma est le point de vue d'un réalisateur et qu'on doit se laisse guider par ce que James Cameron a choisi de nous faire voir, cette 3D devient quasiment naturelle et fait partie intégrante de l'univers présenté.
Et il le fait comme aucun autre réalisateur ne sait le faire : il a compris qu'il ne fallait pas faire de grands mouvements de caméra sophistiqués ou alors limiter dans ce cas l'effet 3D pour mieux le renforcer sur les scènes calmes. C'est bien la clé de la réussite d'un film en 3D.
POSITIF : aucune fatigue visuelle, effet 3D qui rend la 2D artificielle en comparaison, quasiment aucun ghosting [ce que j'avais noté à la démo Panasonic n'y est pas : il s'agissait donc d'un défaut matériel et non pas du film]. Gestion des sous-titres formidable!! Détachés du film, bien placés, y compris en profondeur (pas toujours au premier plan : il peut y avoir un personnage de dos à droite, ensuite le timecode de la webcam qui filme le héros au second plan, et seulement les sous-titres avant la scène principale au 3ième plan).
NEGATIF : quelques saccades sur des mouvements rapides, plusieurs passages qui mettent mal à l'aise (expérience 3D à disséquer dans le futur pour voir encore ce qui ne fonctionne pas), réalisation bridée par les contraintes de la 3D (restriction des mouvements de caméra dans l'intérêt du spectateur). Toujours le poids des lunettes (et j'avais mis mes lentilles). Chûte de luminosité à cause des lunettes (vraiment dommageable).

Vous trouverez également le compte-rendu de djdactylo qui a à l'origine des problèmes occulaires qui rendent la 3D difficile et qui pourtant a apprécié son expérience dans une belle salle IMAX

Ajout du 01/09/2010 : Si Avatar a propulsé la 3D, c'est désormais Sexy Dance 3D qui est la nouvelle référence de l'utilisation de la 3D. Une véritable école de la 3D! A voir par tous les 3D-sceptiques!

------------------------------------------------------------------------------------
J'ai testé Alice au pays des merveilles en pseudo 3D (lunettes actives)
------------------------------------------------------------------------------------

Lieu : salle UGC fraîchement convertie à la 3D (depuis la sortie d'Alice justement)
Lunettes : XPand(actives)
A priori de départ plutôt négatif : une 3D issue d'une reconversion en post-production qui avait tout l'air d'avoir le seul intérêt mercantile, et un bouche à oreilles assez moyen sur le film (finalement très agréable).
C'est incroyable! Ils ont réussi à presque nous duper totalement avec leur miracle à 5 millions de $ (le prix que ça coûte de la conversion 2D-->3D pour l'instant, et ça ne peut que baisser, autant dire une goutte d'eau pour des films aussi porteurs).
Jamais j'aurais pu imaginer que ça fonctionne aussi bien; avec un œil un peu (malgré mes expériences, ça reste court) aguerri à la 3D, on voit clairement que ça marche moins bien avec des personnages en gros plan (parfois on a comme des couches successives en 2D : 2 personnages au même niveau devant, d'autres un peu plus loin, et un décor flou derrière mais c'est très rare).
Pourquoi ça marche aussi bien déjà? Et bien parce que quand-même on est dans un film avec beaucoup d'effets numériques, et on est dans un vrai film 3D d'autant plus que l'image est composée d'éléments de synthèse. Quant au crosstalk dont on parle beaucoup sur les téléviseurs, j'en ai vu assez visibles sur les démos sur LCD (Sony), plus raisonnables sur la démo Panasonic mais là, on est dans le crosstalk mineur (je cite les passages tellement c'est anecdotique, voir les chandeliers vers le milieu du film).
Fatigue oculaire : j'ai commencé un peu à fatiguer au bout d'1h30 (dernier quart d'heure donc un peu plus dur).
Location des lunettes 1 euro (c'était 3 euros que j'avais payé chez MK2 pour Avatar); après tout c'est normal, une paire qui fait 6 séances 7 jours de suite rapporte 42 euros.

 

------------------------------------------------------------------------------------
Fin de la 3D (2e fois) : 2017
------------------------------------------------------------------------------------

Après l'arrêt de Samsung l'année dernière, il restait notamment LG et SONY, le 1er avec ses fabuleux écrans OLED comme le C6V ou E6V par exemple sur lesquels la 3D n'a jamais été aussi belle.

Coup de tonnerre au CES de Las Vegas de Janvier 2017 : plus AUCUN écran à venir ne sera compatible 3D!

Même si je n'ai rien publié depuis les tout début de la 3D dans cet article, je me suis fait plaisir des dizaines de fois à la maison avec mon Samsung 48HU7500 (génération 2014), mais avec l'avènement du OLED ça allait être encore mieux avec plus aucun dédoublement...

Après nous avoir vendu en grande pompe cette nouvelle fonction, les constructeurs abandonnent lâchement les passionnés (alors que ça ne coûte rien à implémenter!) en les laissant sur le carreau avec leurs Blu-Ray 3D...

Tout ça car ils ont d'une part tardé à démocratiser la technoligie, se sont fait une guégerre d'exclusivités au début, et que le public qui répète sans cesse "j'attend la 3D sans lunette" (ce à quoi je répète depuis des années que c'est TRES TRES loin d'être pour demain, et en 2017 c'est toujours vrai) n'a pas pu dans la grande majorité découvrir ce que c'est dans de bonnes conditions (au cinéma, c'est parfois pas terrible alors qu'à la maison...).

Je porte des lunettes de vue mais pour beaucoup de modèles de lunettes, ce n'est pas gênant, c'est dommage de se braquer (je ne parle pas des 5% incapables de voir en 3D mais de tout ceux qui auraient pu apprécier mais qui n'ont pas eu la curiosité suffisante).

Au cas où une pétition à signer pour que LG réintroduise la 3D en 2018 mais dur d'y croire... pour 7000 participants à fin Janvier, ça va faire juste pour les convaincre...

https://www.change.org/p/lg-electronics-lg-electronics-please-revive-3d-on-a-2018-oled-tv-model?recruiter=624990977&utm_source=share_petition

 

------------
ANNEXES:
------------

Les logiciels en rapport avec la 3D.

Liste des matériels 3D
Plus à jour

Published by ***Christophe*** - dans Home-Cinéma
commenter cet article

commentaires

Mister Slash 17/09/2009 11:18

Intéressant, complet et synthétique!Merci! :)