Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ce blog a été créé le 24/10/2005 et mis à jour en 2017.

Rechercher

13 novembre 2005 7 13 /11 /novembre /2005 00:00



Performance...olympique


Un jeune coureur de l'équipe olympique australienne réussit à faire entrer dans sa chambre, au village olympique, sa nouvelle copine gymnaste suédoise qu'il a rencontrée à Sydney. Une fois à l'intérieur, il ferme rapidement la lumière et ils se déshabillent tous les deux et sautent sur le lit pour se livrer à des prouesses acrobatiques dignes de notes parfaites. Après quelque vingt minutes d'activité soutenue, ils se couchent tous les deux sur le dos, épuisés. La jeune fille admire alors dans la pénombre le corps athlétique de son nouveau copain, musclé et humide de sueur. Le gars se lève alors péniblement, se verse un petit verre d'un liquide inconnu, le boit d'un trait, pousse un grand cri, plonge sous le lit pour en ressortir en se frappant le torse avec les poings, soudainement plein d'énergie. Il se précipite alors sur le lit et recommence une autre session d'activités intenses. La fille est impressionnée ! Encore vingt minutes de prouesses aussi intenses que la première fois. Finalement, ils se retrouvent encore une fois sur le dos, épuisés de nouveau. Le gars se relève alors péniblement, se verse un petit verre du même mystérieux liquide, le boit d'un trait, pousse un grand cri, plonge sous le lit et en ressort en se frappant le torse avec les poings, encore une fois fringuant et prêt à l'action. Il saute sur le lit et recommence à faire l'amour à sa petite amie de façon déchaînée. La fille n'en croit pas ses yeux! Un autre vingt minutes de passion! Enfin, ils se retrouvent une fois de plus couchés sur le dos, épuisés et en sueur. Mais voilà que le gars refait le même rituel et remet ça une QUATRIÈME FOIS ! Lorsqu'ils ont finalement terminé, étendus sur le dos, la fille décide d'essayer l'élixir magique car elle a elle-même besoin d'un regain d'énergie. Elle se lève donc péniblement, se verse un petit verre du mystérieux liquide, le boit d'un trait, plonge sous le lit et se heurte aux trois autres membres de l'équipe de course à relais, cachés sous le lit.



Tour de vaisselle


Dans une famille complètement "je-m'en-foutiste", le père, la mère et la fille sont en train de se disputer pour savoir lequel des trois fera la vaisselle. Or ce soir, le fiancé de la fille doit passer, et il y a donc plus de vaisselle que d'habitude. Pour savoir qui fera la vaisselle ce soir, le père a une solution :

Bon, voici ce qu'on va faire: le prochain qui parle fait la vaisselle!

La mère et la fille hochent la tête, pour dire qu'elles sont d'accord. Dehors, le fiancé arrive, sur son vieux vélo rouillé qui fait "couic-couic" à chaque tour de roue. Il pose son vélo contre le mur, pousse la porte:

- Bonsoir tout le monde !

Un peu surpris par ce silence, il se met à table à côté de sa fiancée. La mère sert la soupe...

- Fameuse votre soupe !

Toujours aucune réponse. Quoi qu'il dise, personne ne répond. Il a alors une idée pour les faire réagir : il met une main sur la cuisse de sa fiancée. Aucune réaction. Il lui tripote les seins. Aucune réaction non plus. Il dit :

- Mais c'est fou ! Qu'est-ce qu'il faut que je fasse ??

Il lève la fille, l'assied sur la table, lui soulève la jupe, et badaboum! Quand il a fini, la fille se rassied et recommence à manger. Il explose:

- C'est pas possible, vous êtes une bande de fous!

En colère, il quitte la table, enfourche son vélo et s'en va. "Couic-couic-couic".

- Quelle bande de fous ! "couic-couic" Je prends leur fille sur la table et ils ne disent rien! "couic-couic" Tiens! Je suis sûr que si je m'étais fait la mère, ils n'auraient rien dit non plus. "couic-couic " ... La mère...? Hop, il fait demi-tour, et "couic-couic-couic" il est de retour! Il pousse la porte, va vers la mère, la penche sur la table, soulève la robe, et rebelote. Puis il ressort avec un rire dément...

- "Couic-couic", quelle famille ! "couic-couic", et ce putain de vélo qui fait un bruit pas possible ! "couic-couic" j'en peux plus ! Il faut que je fasse quelque chose, ce "couic-couic" me rend dingue! Demi-tour, il retourne chez la famille, pousse la porte et :

- Vous n'auriez pas de la vaseline ?

Alors le père se lève: "OK... OK... Je fais la vaisselle."



Sur le congélo…


C'est l'histoire d'un type qui voit un de ses copains dans la rue. Le mec a un méga coquard sur la figure. L'autre en rigolant lui demande ce qui est arrivé. Le type lui dit :

"c'est ma femme qui m'a foutu un coup de jambon congelé en pleine poire..... "

"Ben pourquoi elle t'a tapé ???"

"Ma femme était penchée sur le congélo pour choisir ce qu'on allait manger à midi, elle portait une mini jupe et quand j'ai vu son petit cul je n'ai pas pu m’empêcher de l'attraper par derrière et crac. Du coup elle s'est retourné en gueulant et m'a claqué un jambon complet sur la tronche."

"Et bien ta femme, elle aime pas les petites choses qui sortent de l'ordinaire?"

L'autre lui répond : "ben si , mais pas à Auchan .... "




Méthode pour l’Orgasme


C'est l'histoire d'une femme qui ne réussit pas à atteindre l'orgasme lorsqu'elle fait l'amour avec son mari. Alors un jour elle lui dit:

Chéri, cette nuit j'ai fait un rêve incroyable. On était en train de faire l'amour et au dessus de nous, sur l'armoire, il y avait un homme noir qui agitait un éventail et j'ai pris un pied pas possible.

Alors le couple décide de concrétiser le rêve. Ils sortent de chez eux et à un feu ils trouvent un grand noir et lui proposent 100fr - s'il accepte de venir ventiler avec un éventail sur l'armoire pendant qu'il font l'amour. Le gars accepte et ils vont directement dans la chambre a coucher. Le couple commence a faire l'amour et le noir agite l'éventail. Malheureusement aucun résultat. Le femme n'atteint toujours pas l'orgasme.. Alors elle propose a son mari qu'il change sa place avec celle du noir. Le mari un peu perplexe accepte. L'échange se fait, le mari prend l'éventail et commence a ventiler. Apres peu de temps la femme hurle de plaisir en atteignant l'orgasme. Lorsque les deux ont termine, le mari redescend de son armoire, s'approche du noir et lui dit:

- T'as vu un peu comment il faut ventiler ? Couillon !




Leçon de drague...


C'est un gars qui rencontre une fille qui lui plaît pas mal. Il la drague et ils finissent par faire une sortie ensemble un soir. Le gars, pour ne pas louper son coup et conclure le soir même décide d'inviter la fille dans un bon resto. Ils s'installent, le serveur arrive et demande s'ils veulent un apéro. La fille prend un cocktail maison. Le gars regarde discrètement la carte et voit déjà 40F pour le cocktail, il se dit c'est cher mais si je veux pas louper mon coup, il faut y mettre le prix. Le serveur prend la commande et demande ce que chacun désire en entrée. La fille choisit des canapés de caviar sur leur lit de saumon frais. La encore, après avoir consulte la carte, le mec se dit : Eh ben ! 80F pour une entrée  ! Mais bon, après ca, c'est sur que ce soir je pourrai faire mon affaire. Pour le plat principal, elle choisit du chevreuil avec sa sauce chasseur accompagné d'une salade complète. Le gars commence a attraper des sueurs froides en voyant que le plat coûte 150F mais il se remotive en se disant que au moins, après ca, elle n'aura plus faim et qu'il est sur de la niquer le soir même. Arrive le moment de commander le dessert et la, la fille demande un assortiment de desserts. C'est l'horreur, ca coûte encore la peau des fesses et le pauvre gars n'en revient pas. Il se dit, toi ma cocotte, tu passeras plusieurs fois à la casserole ce soir ! Mais quand même intrigué par son appétit, il demande àla fille d'une manière très habile :

- Et vous avez tout le temps et pour tout autant d’appétit ?

- Non, seulement quand j'ai mes règles.



Amour et Résistance


Un soir de juillet 1942, en plein milieu de la seconde guerre mondiale, un couple de résistants Français est en train de faire l'amour sur une plage de Normandie. Ils sont en pleine action quand soudain, le jeune homme entend au loin aboyer des chiens. Il se retire brusquement au grand désarroi de sa compagne, rampe tout nu jusqu'en haut de la petite dune de sable sur laquelle ils se trouvaient, jette un coup d'oeil, revient précipitamment vers la jeune femme et lui dit :

- Vite, vite ! Les Schleus, Les Schleus !

 - Ah non alors !!! Il est plein de sable...





Camp de nudistes


Un homme arrive dans un camp de nudiste, paie l’entrée et dépose ses  affaires.  Il se promène nu au bord de la piscine lorsqu'il voit une magnifique femme  nue.  Il ne peut masquer son érection, confus. Tout a coup cette sublime bombe  vient  vers lui et lui dit:

- Vous m'avez appelée ?

L'homme répond:

- Heu, non !

- Si, si vous m'avez appelée. La règle dans ce camp, c'est que quand un  homme a  envie d'une femme, il n'y a pas de raison pour qu'elle refuse donc je  suis a  vous.

L'homme devient fou de joie et ils font les 400 coups pendant 2  heures.  Ereinté, il décide d'aller se reposer au sauna. Il est seul et ne peut  retenir  un pet. De toute façon, il n'y a personne alors...  Tout a coup, un grand noir arrive par une porte dérobée.

- Vous m'avez appelé?

- Euh, non, non.  Et le gars reprend:

- Si, Si, c'est la règle dans ce camp, lorsqu'un homme a  envie  de se faire prendre, il pète et voilà.

Notre homme se débat et essaye  de se  défendre du mieux qu'il  peut, mais en vain. Apres 30 minutes de douleur et supplice, il court  vers la  sortie du camp pour avoir ses affaires et se faire rembourser. La caissière  lui  demande pourquoi il veut partir, le camp n'est pas bien.  Et il répond: 

- Ecoutez, a 68 ans, j'ai une érection une fois par mois, mais par contre je  pète  toutes les 20 minutes, alors...




Histoire de taille


Un basketteur de 2m10 se marie avec un petit bout de femme de 1m50. Pendant le repas de noces, un de ses copains lui demande:

- J'aimerais savoir, pour le sexe, comment vous faîtes?

Et le basketteur lui répond:

- Ben, le plus souvent, je m'assois tout nu sur une chaise, puis elle s'assied sur moi et je la fais monter et descendre...

Le copain sourit et répond:

- Hééé, ça a l'air pas mal du tout!

Le marié:

- Ouais. C'est un peu comme de se branler, sauf que la j'ai quelqu'un à qui parler




Le poète provençal...


C'est un type qui arrive dans une ferme de Bigorre et qui demande l’hospitalité. Le fermier lui demande ce qu'il fait dans la vie :

* Putain, moi je suis poète, poète provençal, un troubadour quoi !

Le fermier accepte de l’héberger dans la grange, puis il voit sa fille et lui dit :

* Oh y a un type bizarre dans la grange, y dit qu'il est poète !

* Je vais voir ca dit la fille !

Elle se pointe dans la grange.

* Alors comme ca, vous êtes poète ?

* Beh ouais, je fais des vers, des rimes, c'est quoi ton nom ?

* Moi c'est Gervaise !

* He ben Gervaise, viens par ici que je te baise !!!

Il la prends, la couche sur le foin et lui fait son affaire, bim -bam- boum! Ravie, la fille revient voir son père :

* Il est super ce gars, y fait des supers poèmes !!!

La mère dit :

* Bon beh moi aussi je vais voir ca !

* Alors comme ca vous faites de la poésie ? demande-t-elle

* Putain, vouais, je suis un barde, un troubadour, c'est quoi ton nom ?

* Moi c'est Pauline !

* Ah Pauline, viens par la que je te pine !!!

Il se rue sur elle et rebelote, bim - bam - boum! dans le foin. La mère retourne a la ferme.

* Extra, y m'as fait un grand poème, Boudiou c’était beau !!!

Le mari dit alors :

* Vingt diou, y faut que j'aille voir ca moi aussi !!

La mère et la fille se jette alors sur lui en criant :

* HERCULE ! NON ! N'Y VAS PAS !!!




Spécialiste des Bébés


A cause de la stérilité du mari, les Dunnet ne pouvaient pas avoir d'enfants et ils décidèrent un jour de faire appel a un père de substitution pour agrandir la famille. Le jour ou le père de substitution devait arriver, M. Dunnet embrassa sa femme et dit :

Je m'en vais. Le type sera bientôt la.

Une demi-heure plus tard, par hasard, un photographe spécialise dans les photos de bébés faisant du porte-à-porte sonna chez les Dunnet en espérant pouvoir vendre ses services.

Bonjour madame, je viens pour... ?

- Oh non, pas besoin d'explication. Je vous attendais... l'interrompit Mme Dunnet.

- Vraiment ??, fit photographe. Très bien. Vous savez, je suis un vrai spécialiste des bébés.

- C'est pour cela que je vous attendais... Entrez donc et prenez un siège. Apres un moment, rougissante, elle demanda :

- Eh bien, ou commençons-nous ?

- Remettez-vous en à moi. Habituellement, j'essaye deux fois dans la baignoire, une fois sur le canapé et éventuellement deux fois sur le lit. Parfois, le sol du salon c'est sympa aussi. On peut vraiment faire ca n'importe où !!

- Baignoire, sol du salon ? Pas étonnant que Jean, mon mari, n'y soit pas arrivé...

- Madame, aucun de nous ne peut garantir un bon résultat a chaque fois. Mais si nous essayons plusieurs positions et que je prenne suivant six ou sept angles, je suis certain que vous serez satisfaite des résultats.

- Mais ca fait beaucoup, quand même... s’étrangla Mme Dunnet.

- Madame, suivant ma méthode, un homme doit prendre son temps. J'aimerais entrer et sortir en moins 5 minutes mais vous seriez déçue, j'en suis sur.

- Je ne savais pas... fit timidement Mme Dunnet.

Le photographe ouvrit sa sacoche et sortit un album de photos de bébés.

- Celui-ci a été fait sur le toit d'un bus a Londres.

- Oh, mon Dieu !?, s'exclama Mme Dunnet, triturant son mouchoir.

- Et pour ces jumeaux, le résultat est exceptionnellement bon quand vous considérez combien ca a pu être difficile pour la mère.

- Elle a eu des difficultés ??, demanda Mme Dunnet.

- Ho que oui !. J'ai du l'emmener au Zoo de Vincennes pour faire correctement le boulot. Les gens se sont agglutines sur 4 ou 5 rangs, se poussant pour avoir la meilleure vue. Une vraie représentation théâtrale !

- 4 ou 5 rangs ??, demanda Mme Dunnet, les yeux écarquillés d’étonnement.

- Oui, répondit le photographe, Et ca a duré plus de 3 heures ! La mère criait et hurlait sans arrêt. J'avais du mal à me concentrer. Quand le soir est tombe, j'ai pu enfin commencer. Et puis, quand les écureuils se sont mis à mordiller mon équipement, j'ai juste eu le temps de tout remballer.

Mme Dunnet se pencha :

- Vous voulez dire que les écureuils ont mâcher votre... hum...équipement ??

- Exact. Bon, madame, si vous êtes prête, je vais installer mon trépied et nous pourrons commencer.

- Votre... TREPIED ???

- Oh oui, j'ai besoin d'utiliser un trépied pour maintenir mon Canon. Il est vraiment trop gros pour que je puisse le tenir longtemps....Madame ??? MADAME ???? .... Oh mon Dieu, elle s'est évanouie !




Bronzage…


Une jeune fille va se faire bronzer sur le toit le l'hôtel, et comme elle est absolument seule, elle tombe le soutien-gorge, puis le slip...Comme il n'y a toujours personne, elle commence même à se caresser, lorsque tout à coup quelqu'un monte... Elle a juste le temps de mettre un drap sur elle.

C'est le majordome qui lui dit :

Pourriez vous vous déplacer de quelques mètres s'il vous plaît, vous êtes couchée sur la verrière du restaurant.




Voiture spéciale


C'est un homme qui entre chez un concessionnaire pour y acheter une voiture d'occasion. Après avoir entendu le baratin du vendeur, il demande à essayer cette voiture.

"Pas de problème, je vous laisse les clefs....."

L'homme prend l'autoroute...vitesse : 50 puis 100 puis 150... il dépasse les 170 km/h quand des flics en motos le rattrapent, le font ralentir puis s'arrêter.

"Bonjour monsieur, vos papiers SVP" dit le flic en se penchant vers la portière. Et c'est là, oh horreur, qu'il s'aperçoit que l'homme au volant est nu comme un ver.

"Puis je savoir svp, la raison de cette nudité dans votre véhicule ?"

"Ben voilà le concessionnaire m'a dit : Faites attention car à partir de 150, elle commence à sucer..."




Super Génie


C'est un type qui se balade avec deux grandes valises. C'est alors qu'il rencontre un ami :

- Tu pars en voyage ?

- Non non, pas du tout.

- Bah, qu'est ce que tu fait avec tes valise ?

- Ah ça ! Dans celle de gauche il y a un grosse mite, et dans celle de droite un génie !

- Sérieux ! Et je peux lui demander n'importe quoi ?

- Bien sur !

- Alors génie, je voudrais un milliard !

Alors la valise s'ouvre et le génie sort, exécute 2-3 mouvements et retourne dans sa valise. L'ami n'en revient pas. Il regarde derrière lui et aperçoit un superbe billard .

- Mais c'est un milliard que je voulais, pas un billard !!!

Et l'autre en montrant la valise de gauche :

- Et moi, tu crois que c'est une grosse mite que j'avais demandé !




Golf : un trou derrière…


Un homme joue au golf pour la première fois sur un terrain particulièrement compliqué. À un certain moment, alors qu'il est sur le premier neuf, il devient confus et n'est plus certain de l'endroit exact où il se trouve sur le parcours. En regardant autour, il aperçoit une femme qui joue devant lui. Il s'approche, s'excuse, lui explique sa confusion et lui demande si elle sait sur quel trou il joue. Elle répond:

 "Eh bien, je suis sur le 7ième et vous êtes un trou derrière moi, alors vous devez être sur le sixième."

L'homme la remercie et poursuit sa partie. Un peu plus tard, sur le deuxième neuf, la même situation se produit. Il approche encore une fois de la femme et lui pose la même question.

"Je suis présentement sur le 14ième trou, répond la femme, et vous êtes un trou derrière moi. Vous devez donc être au 13ième."

L'homme la remercie à nouveau et termine sa partie. Lorsqu'il entre au chalet, il aperçoit la femme assise au bar. Il demande au barman s'il la connaît. Il répond dans l'affirmative : elle est représentante et vient jouer à ce club régulièrement. Notre golfeur s'approche d'elle et lui offre un verre pour la remercier :

"Je crois comprendre que vous êtes représentante. Je suis également dans la vente. Qu'est-ce que vous vendez?"

- "Si je vous le dis, promettez-moi de ne pas rire."

- "D'accord, répond l'homme."

- "Eh bien, poursuit-elle un peu gênée, je travaille pour Tampax."

Sur ce, l'homme se met à rire à gorge déployée.

- "Je savais que vous ririez de moi. Chaque fois que je dis ce que je vends, c'est la réaction que ça provoque."

- "Non, non, répond l'homme après avoir essuyé ses larmes, je ne ris pas de votre profession! C'est que je vends du papier hygiénique... encore un trou derrière vous!"




Couilles carrées…


Une petite vieille s'en va un beau jour a la Banque du Canada avec un sac plein d'argent. Elle insiste pour parler avec le Président pour ouvrir un compte. J'ai, dit elle, un paquet de pognon Apres un temps de réflexion, un employé l’emmène jusqu'au bureau du Président (le client a toujours raison !). Le Président de la banque lui demande combien elle veut déposer et elle lui répond : 165 000 $, en jetant le sac sur son bureau. Le président fût clairement curieux de savoir comment elle avait obtenu tout ce liquide, et il lui demanda :

Madame, je suis surpris de vous voir transporter tout ce liquide. Comment avez-vous fait pour l'obtenir.

La petite vieille lui répondit :  Je fais des paris.

Le Président lui demanda encore : Des paris ? Quels types de paris ?

La petite vieille lui répondit : Par exemple, je parie 25 000 $ que vos couilles sont carrées .

Ha ! s'esclaffa le Président, c'est un pari stupide ! Vous ne pourrez jamais gagner un pari de ce genre-la !

La vieille dame lui répondit : Alors vous acceptez mon pari ?

Bien sur dit le Président. Je parie 25 000 $ que mes couilles ne sont pas carrées Alors, la petite vieille lui dit :

Etant donne qu'il s'agit d'un paquet d'argent, puis-je revenir demain matin a 10 heures avec mon avocat comme témoin ? Bien sur lui dit le Président confiant.

Cette nuit-la, le Président etait vraiment nerveux a cause du pari et il passa beaucoup de temps devant un miroir a contrôler ses couilles en les tournant continuellement a droite puis a gauche. Il les contrôla avec attention jusqu’à ce qu'il soit sur qu'elles n’étaient pas carrées. Et qu'il avait gagne le pari...Le matin suivant a 10 h 00 précises, la vieille dame fit son apparition avec son avocat dans le bureau du Président; Elle présenta son avocat au président et lui rappelle le pari : 25 000 $ que les couilles du Président sont carrées ! Le président accepta de nouveau le pari et la petite vieille lui demanda de baisser son pantalon de telle sorte que tout le monde puisse voir. La petite vieille scruta attentivement les couilles et demanda si elle pouvait les toucher. Bien sur, dit le Président, au fond 25 000 $ c'est une somme et je pense que vous devez être absolument sure. Au même moment il remarqua que l'avocat était silencieusement en train de se taper la tête contre le mur. Le Président demanda a la petite vieille :

Qu'a donc votre avocat ?

Et elle de répondre : Rien a part le fait que j'ai parie 100 000 $ avec lui qu'a 10 H 00 du matin j'aurai dans mes mains les couilles du Président de la Banque du Canada.



Orthophoniste alléchante


Trois Irlandais sont en traitement chez une orthophoniste parce qu'ils bégaient. Mais ces trois zigotos ne font aucun progrès. L'orthophoniste, qui se trouve être très jolie et plutôt bien roulée, trouve alors une idée pour les motiver: elle leur propose d'instaurer un système de récompense : elle fera l'amour avec ceux qui sauront dire le nom de la ville où ils sont nés à condition qu'ils ne bégaient pas en le prononçant. Le premier Irlandais se lève et dit :

- B-B-B-B-Belf-f-f-f-ast puis il se rassied aussitôt, son visage marqué par la déception.

Le deuxième Irlandais se lève et prononce :

- D-D-D-Dublin et lui aussi se rassied rongé par le désappointement.

Le troisième se lève alors et dit rapidement :

- London

Stupéfaite, l'orthophoniste le prend par la main et l'emmène dans la pièce d'à côté où ils se font une partie de ça-va-ça-vient mémorable. Une demi-heure plus tard, ils sont de retour, l'Irlandais arborant un sourire béat...La thérapeute est sur le point de reprendre le cours. Elle demande si quelqu'un a quelque chose à dire, et c'est là que le troisième Irlandais se lève et dit :

d-d-d-d-erry

( Dur à comprendre ? Londonderry, ... ça ne vous dit rien ? Bon, un manuel de géographie ! )



Ne pas toucher


Dans un restaurant québecquois très chic, un homme a un besoin urgent d'aller aux toilettes. Hélas, toutes les cabines sont occupées. Le maître d’hôtel, compatissant, voyant le gars a limite de se faire pipi au pantalon, lui offre d'utiliser les toilettes des dames.

- Attention, lui dit-il, il ne faut pas toucher aux boutons, a gauche sur le mur, portant les lettres "E.C", "A.C", "H.P" ou "E.T.A"

- Promis. Promis. Merci.

Et l'homme disparaît derrière la porte. Une fois qu'il a satisfait la partie la plus urgente de ses besoins, plus détendu, il commence a lire les lettres sur les boutons. Et, bien évidemment, la tentation étant trop forte, sa curiosité l'emporte. Il appuie sur le bouton marque "E.C". Immédiatement, un jet d’Eau Chaude lui caresse doucement les fesses.

- Mon Dieu, pense-t-il, les femmes sont gâtées...

Sur sa lancée, il presse ensuite le bouton suivant marque "A.C" et un souffle d'AIR CHAUD lui assèche le derrière.

- Wow ! He ! He ! Magnifique !!!

Enhardi par ce succès, il presse ensuite le bouton "H.P" et très lentement une large HOUPETTE de POUDRE parfumée lui tapote délicatement le derrière.

- Merveilleux !

Il décide donc d'essayer le dernier bouton marque "E.T.A"

Et la, il ressent un énorme douleur qui le fait hurler comme peu de bêtes le font et il s’évanouit... Il se réveille sur un lit d’hôpital. Confus et ébranle, il sonne l’infirmière :

- Qu'est-ce qui m'est arrive ?

- Bien, vous étiez dans les toilettes du Chic Grand Restaurant et vous avez appuyé sur des boutons interdits...

- Mais voyons. Chaque bouton me procurait des sensations merveilleuses...

Oui, oui, c'est vrai, mais le dernier, identifie par les lettres "E.T.A" signifie "Enlève Tampax Automatique"... Ah! Au fait, votre pénis est sous votre oreiller...




Le sexe fort


Un homme entre dans un bibliothèque et demande à la préposée :

- Madame, pouvez-vous m'aider à chercher un livre ?

- Certainement , monsieur, lequel ?

- L'homme, le sexe fort. écrit par Émile Girard.

- Les livres de science-fiction sont au sous-sol, monsieur.

Published by ***Christophe*** - dans Humour
commenter cet article

commentaires